Récupérer notre divinité | Kabbalah Centre France

Récupérer notre divinité

Si vous avez le privilège de voir certaines des plus belles montagnes du monde, vous serez conscient de la grande puissance et de la beauté qu'elles possèdent. Debout et magnifiques, elles sont les reines du ciel et de la terre. Mais, fait intéressant, les montagnes, même les plus grandes, sont composées de nombreuses petites pierres. Nous en parlons lors de la fête de Yom Kippour. Une pierre est composée des mêmes éléments, de la même essence que la montagne dont elle est issue. Quand une simple pierre retourne à la montagne, la pierre redevient cette montagne. Nous aussi sommes comme cette pierre. Nous sommes les enfants du Créateur et la distance qui nous sépare de Lui peut nous faire oublier notre propre divinité. Mais en effet, nous sommes une étincelle du Créateur. Nous sommes Son essence et nous sommes saints. La Torah enseigne que le Grand Prêtre portait un pectoral sur lequel on lisait: «Le Seigneur est saint». Il ne faut pas penser que seul le Grand Prêtre méritait ce titre. Chacun d'entre nous est «saint envers le Seigneur». Notre chemin spirituel, en tant que petites pierres, est de prendre conscience de notre divinité intérieure et de faire ce retour vers la montagne, en réclamant notre héritage divin. Cette semaine, le cosmos nous soutient en nous montrant cette vérité. Le moment est venu de clamer notre Étincelle divine et d'éveiller le Créateur qui a sommeillé en nous depuis trop longtemps.

 

Notre portion, cette semaine, est "Emor". Cette portion nous offre une grande quantité de Lumière spirituelle, l'une des plus importantes de l'année. On y discute des qualités et des caractéristiques des prêtres. Les prêtres étaient purs. Ils se sont comportés, se sont habillés et ont même mangé de la manière la plus pure possible. Mais nous ne devons pas oublier, que nous sommes en train de lire sur nous-mêmes. À l'intérieur, nous aussi, nous sommes purs, même si, à l'extérieur, nous pouvons nous comporter de manière non conforme à cette énergie. Nous avons une part divine en nous et lorsque nous agissons selon les voies de la bonté, nous pouvons permettre à cette pureté et à cette sainteté de se manifester également à l'extérieur. La partie d'Emor est aussi spéciale en ce qu'elle discute de tous les jours saints importants tout au long de l'année. Elle est connue pour ce pouvoir unique. Cette semaine, la lumière massive et la sainteté de toutes les fêtes sont parmi nous. Les fêtes sont des «fenêtres dans le temps» qui sont des bénédictions inestimables. Elles nous offrent la joie, le renouvellement, la purification, l'abondance, les miracles, la liberté et même un goût d'immortalité. Ce sont des jours où nous pouvons nous prélasser dans la sainteté et la lumière du Créateur. Pendant ces «jours saints», nous sommes replacés sur la «montagne» pour nous reconnecter et nous souvenir de notre divinité. Notre étincelle de divinité est mise en lumière cette semaine. Le Créateur veut que nous nous souvenions que nous sommes ses enfants et que nous accédions à cette grande puissance afin de pouvoir améliorer la vie des autres, du monde et de nous-mêmes.

 

Parfois, dans la vie, nous pouvons nous retrouver à oublier cette vraie sagesse. Car nous avons une autre partie de nous, un désir de recevoir juste pour nous-mêmes, qui peut nous éloigner de cette connaissance et de l'énergie du Créateur. Nous pouvons constater qu'après des années de choix qui ne correspondent pas à l'amour et au partage, nous avons peut-être oublié qui nous sommes. Il peut sembler impossible pour le fils ou la fille d'un roi d'oublier son héritage, mais cela arrive. C'est quand nous partageons et aimons que nous avons un aperçu de la divinité que nous possédons en nous. Le pouvoir que nous avons de rendre meilleur, ce monde et la vie des autres, nous a été donné par notre Père, le Créateur. C'est le plus beau cadeau jamais accordé. Le pouvoir d'aimer et d'être une Lumière pour les autres est notre plus sainte des qualités. Nous pouvons commencer à suivre ce chemin à tout moment. La sainteté est notre droit d'aînesse et nous pouvons l'activer, de nouveau.

 

Dans vos méditations cette semaine, allez sur la plus grande montagne du monde. Fermez les yeux, respirez et voyagez vers l'Extrême-Orient. Rendez-vous sur l'Himalaya et au sommet du puissant Mont Everest. Dans votre esprit, voyez le monde entier à vos pieds et l'Univers entre vos mains. Le soleil et la lune dansent autour de vous. Il est temps de réclamer la gloire qui est la notre et de la réveiller ! Rappelez-vous que vous êtes une étincelle du Créateur. Vous avez le pouvoir d'aimer à l'infini. Vous avez le pouvoir d'essuyer les larmes et de faire sourire les autres. Vous avez la grande gloire de pouvoir changer le monde pour le bien. Vous pouvez choisir l'amour plutôt que la haine. Vous pouvez choisir de donner au lieu de prendre. Le Créateur brille de l'extérieur vers l'intérieur. La pureté d'un cœur aimant, qui se soucie des sentiments et des besoins des autres, est enfin rappelé et restauré. Vous êtes de retour sur la montagne et vous faites de nouveau un avec le Créateur. L'amour, c'est qui et ce que vous êtes. Cela en a toujours été ainsi. Vous êtes Saint face au Seigneur parce que le Seigneur est saint.

 

Puissions-nous ne jamais oublier à quel point chacun d'entre nous est spécial. De cette façon, nous pourrons nous traiter les uns les autres avec la dignité humaine que nous méritons, en mettant fin à cette douleur et à cette souffrance si inutile, dans ce monde.

En voyant la divinité qui existe dans l'autre, nous arriverons à connaître et à récupérer la divinité qui existe en nous-mêmes.