Rosh Hashana 2018 | Kabbalah Centre France

Rosh Hashana 2018

New York City du 9 au 11 Septembre 2018

Vos frais d’inscription aux connexions de Rosh Hashanah sont payés

Grâce à un généreux donateur


Les deux jours de Rosh Hashanah sont des jours aux répercussions les plus importantes de l’année pour chaque personne sur un plan personnel et pour le monde sur un plan collectif. Le Zohar enseigne que ces deux jours ainsi que les connexions que nous effectuons déterminent les 363 jours suivants. La durée de vie, la quantité de Lumière et de bénédictions, le niveau de santé, la quantité de joie et d’épanouissement que nous aurons dans nos vies sont créés sur ces deux jours. On ne saurait trop insister sur l’importance d’effectuer la connexion durant ces deux jours. Nous y créons et y déterminons en effet tous les aspects de notre année.

Nous sommes heureux de partager qu’un don généreux nous a permis d’obtenir les connexions et les services gratuits, à New York, pour notre communauté internationale.

Effectuer ces connexions dans les règles de l’art avec tous les outils, les mots et les méditations est très important à chaque Rosh Hashanah, mais cela l’est encore davantage en ce Rosh Hashanah. C’est ainsi que cette année, par la Lumière du Créateur, l’un de nos généreux donateurs et amis a été profondément touché, dans la bonté de son cœur, et souhaite rendre les connexions accessibles et gratuites pour toutes et pour tous à New York City.*

Cela permettra à nos étudiant(e)s et ami(e)s de participer ensemble à toutes les prières et les connexions de Rosh Hashanah.

Les inscriptions sont à présent ouvertes !

 

 

Joignez-vous à nous, tandis que nous nous unissons à d’autres étudiant(e)s de la Kabbale dans le monde entier. Pour consulter le programme complet des événements de Rosh Hashanah, visitez le site suivant : www.regonline.com/RH2018

Les places sont limitées. Inscrivez-vous rapidement !

*L’inscription gratuite comprend uniquement les connexions et les services. Elle ne comprend pas l’hébergement à l’hôtel, les repas ou la garderie pour enfants (Kids Camp).


 


 

Davantage de Conscience pour Rosh Hashanah

Message de Karen Berg

Chères amies, Chers amis,

Bienvenue à l’anniversaire de toute l’humanité connu sous le nom de Rosh Hashanah. Il est vrai que Rosh Hashanah est l’anniversaire de l’être humain. Par conséquent, chaque âme sur terre, peu importe la religion, la foi ou la croyance, peut se connecter à ce jour et le célébrer car il s’agit d’un jour appartenant à toute l’humanité.

A Rosh Hashanah, nous recevons du Créateur une chance de recommencer et de renouveler notre chemin spirituel. C’est l’occasion de changer le cours de nos vies. N'y en a-t-il pas un parmi nous qui, à un moment donné, n'a pas souhaité pouvoir recommencer à zéro ? N’avons-nous pas toutes et tous commis une erreur et souhaité pouvoir la réparer ? La logique nous dit qu'une fois qu'une cloche a été sonnée, elle ne peut pas être décrochée, mais la logique n'est pas consciente de la puissance qui nous a été attribuée par le Créateur. Rosh Hashanah est un jour où nos actions sont observées voire même scrutées par rapport à l’année précédente. Pourtant, à cause de l’amour immense du Créateur, nous avons également reçu un moyen de contourner toute énergie négative que nous avons créée et de la transformer en énergie positive, pas seulement pour nous-mêmes mais aussi pour nos familles. Chacun(e) d’entre vous qui nous rejoignez ne représentez pas seulement vous-même mais aussi vos familles, ami(e)s, communautés, villes et pays. Avec l’union de nos forces communes dans l'amour que nous partageons les uns avec les autres et les connexions que nous effectuons en ce jour, cette énergie s'étendra en effet à toutes celles et ceux que vous portez dans votre cœur.

Rosh Hashanah est un temps où nous sommes tenu(e)s de faire face à notre karma, mais lorsque nous prions ensemble ici, main dans la main, avec le désir d’améliorer nos vies dans l’année à venir, nous pouvons changer ce karma. Nous possédons bel et bien cette puissance et ce privilège durant ces quarante-huit heures d’attirer les bénédictions pour l’année à venir et d’annuler tous les décrets négatifs. Avec le soutien du Rav, de Rabbi Shimon, du Ari, du magnifique outil qu’est le Shofar ainsi que de l’amour que nous ressentons les uns envers les autres, l’occasion nous est offerte de créer une bonne année à venir pour nous-mêmes et les personnes que nous aimons.

Tout au long de l’année, les conséquences de nos actions sont dissimulées. Que nous sourions ou que nous soyons de mauvaise humeur à l'égard d'un étranger dans la rue n'a que peu de conséquences à ce moment-là. L'effet de nos actions est dissimulé par la miséricorde du temps. Le jour de Rosh Hashanah, qui signifie tête de l’année, nos livres comptables sont ouverts, ajoutés, vérifiés, quantifiés et calculés. Nous ne pouvons plus échapper à la vérité de nos actions durant l’année écoulée voire même des vies antérieures. Il semble qu'il s'agit d'un événement cosmique incontournable. Néanmoins, la Lumière est plus forte que les ténèbres. La positivité conquiert bel et bien la négativité. L’amour triomphe bel et bien de la haine. Le Créateur nous a donné les outils du Shofar et la prière pour combattre le pendule oscillant du karma qui nous guide durant ces deux jours. Cependant, la Kabbale nous enseigne que seuls, ces outils sont insuffisants. Si nous souhaitons avoir une année remplie d’autant de bénédictions que possible, nous devons ajouter une nouvelle conscience à nos outils, à savoir, la conscience d’amour pur et simple. Le Shofar, les méditations du Ari ainsi que les connexions peuvent faire la moitié du travail, mais l’autre moitié repose entre nos mains. Le Zohar appelle cela “chazek yadai” (renforcer mes mains). Pour une année à venir rayonnante de bénédictions et de tout ce qui est bon, nous devons choisir l’amour pour nos semblables. C’est ainsi que nous pouvons changer nos destins pour l’année à venir.

Vous voyez, la réponse est et a toujours été l’amour. L’amour est notre plus grand outil et la solution la plus puissante pour fortifier une année avec des graines de subsistance, de santé, de joie, d’amour et de Lumière du Créateur. C’est ce que je vous souhaite.

Nous nous tiendrons, main dans la main, et ferons face ensemble à la vérité de qui nous sommes. Avec le souffle du Shofar, la sagesse de nos enseignant(e)s et plus important encore, un engagement à allumer l’étincelle du Créateur en notre for intérieur, nous enverrons de l’amour aux quatre coins du monde. Car c’est à ce moment-là que nous sommes capables de faire face à ces deux jours avec la certitude que nous et nos proches sommes bel et bien inscrits dans le Livre de la Vie pour l’année à venir.

Shana Tova avec tout mon amour,

Karen

Message de Michael Berg

« Ce Rosh Hashanah est le début de l’année 5779 תשע״ט. Les deux dernières lettres עטsont connectées au deuxième verset du chapitre 45 des Psaumes. Le chapitre entier est rempli de grands secrets et, le Rav Ashlag, fondateur du Centre, a écrit sa mélodie la plus importante sur les paroles de ce chapitre des Psaumes. Le deuxième verset se termine par la parole « ma langue est comme la plume (עט) d’un habile écrivain. » Cela nous révèle deux secrets importants sur cette année à venir.

D’abord, le Zohar enseigne qu’à Rosh Hashanah, les Livres de la Vie et de la Mort sont ouverts et, à travers nos prières, nos méditations et nos connexions, nous aspirons à être inscrit(e)s dans le Livre de la Vie. Le Rav Ashlag enseigna que ce n’est pas le Créateur qui nous inscrit dans le Livre de la Vie, mais plutôt que chacun(e) de nous, à travers nos connexions lors de Rosh Hashanah, parvient à être « inscrit(e) dans le Livre de la Vie », comme il l’a enseigné : « Nous devons nous inscrire nous-mêmes dans le Livre de la Vie. » Cette année est l’année de la « plume (עט) d’un habile écrivain », nous avons donc la plus grande capacité de nous assurer, à travers nos paroles et nos connexions, de nous inscrire dans le Livre de la Vie, de la joie et de l’épanouissement.

La seconde révélation sur cette année parle de tout le potentiel dissimulé que nous possédons tous. Les kabbalistes enseignent que l’une de nos plus grandes et constantes erreurs dans la vie est que nous sous-estimons notre propre potentiel. C’est pour cette raison que nous ne manifestons pas alors notre véritable bonté potentielle innée dans le monde, pour nous-mêmes ou pour les autres. Le deuxième verset commence par « des paroles pleines de charmes bouillonnent dans mon cœur ». Cela fait référence à tout le potentiel immense en chacun de nos cœurs et en nos âmes qui, malheureusement, reste souvent sous la forme de potentiel uniquement. Cette année, nous avons la capacité, plus que tout autre année, de pousser ce potentiel à être révélé et manifesté. C’est le secret de la parole « que ma langue soit comme la plume (עט) d’un habile écrivain. » Cela signifie que nous pouvons recevoir la capacité de manifester notre bonté innée et notre grandeur. Cette année, à Rosh Hashanah, nous avons la capacité de connecter à notre plus grand potentiel et d’attirer la Lumière et la force pour le révéler complètement plus que jamais auparavant dans nos vies. Nous pouvons faire en sorte que cette année, beaucoup plus de la « bonté de notre cœur » soit révélé dans nos vies et dans notre monde, étant donné que nous deviendrons « la plume (עט) d’un habile écrivain », capable de révéler et de manifester notre Lumière. »

– Michael Berg