Voir dans le noir | Kabbalah Centre France

Voir dans le noir

Bonne nouvelle lune du Cancer !

Bienvenue dans le nouveau mois lunaire de Tammuz, qui signifie littéralement tam vav zain, l’achèvement des deux mois précédents Taureau (Vav) et Gémeaux (Zayin). Et le dirigeant du cancer est l'un de nos corps célestes : la Lune !

Traditionnellement, le mois du cancer est associé aux racines de la famille et à la guérison (c'est la période du célèbre Shabbat Pinchas.) Cela marque également le début de la période difficile de « Bein HaMetzarim », la période de trois semaines entre le 17 de Tammuz et le 9 Av, considérée comme la fenêtre cosmique la plus difficile de l’année.

 

Pour avoir une meilleure idée de tous les «pourquoi» derrière le Cancer, passons au plus ancien manuscrit kabbalistique, le « Sefer ha Yetzirah » ou le Livre de la formation :

Et Il fit régner la lettre Chet à la vue de tous,

Et Il lui attacha une couronne,

Et Il les combina l'une à l'autre,

Et avec elles Il forma

Le Cancer dans l'univers

Tammuz dans l'année

Et la main droite de l'âme, mâle et femelle

 

Le mot clé est «à la vue», car ce mois-ci, nous sommes invités à vraiment «voir» ce que nous évitons habituellement de regarder. Mais examinons d’abord la Lune, maitresse de ce mois-ci.

 

Seul satellite de la Terre, la Lune représente la protection de la Terre, à la fois spirituellement et physiquement. Grâce à la lune, nous reconnaissons et comptons les mois et les saisons. De plus, la lune éclaire notre chemin pendant les heures les plus sombres de la nuit. On pense que la lune a physiquement protégé la Terre des météorites errants dans le passé.

 

La lune représente qui nous sommes quand nous sommes seuls - notre véritable identité, qui nous sommes vraiment au plus profond de nous et la version la plus brute de nous-mêmes. La Lune illumine l’enfant qui est en nous, notre moi émotionnel dans le besoin, qui recherche la certitude, la sécurité et la sasiété. En termes d'archétype Jungien, la lune représente « l'anima ». « anima » mot latin, qui définit le souffle, l'âme et la force vitale. Au son de tout ceci, le Cancer lunaire deviendra pour nous comme « un Voyage au Centre de la Terre » - un voyage pour regarder au plus profond de notre psyché.

 

Il se trouve que la carte astrale de cette nouvelle lune est très aqueuse, très nerveuse et très « Scorpion ». La huitième maison astrologique, la maison du Scorpion, est la dominante de cette carte astrale. L’ascendant de la carte est également en Scorpion, alors que plusieurs planètes sont en Cancer. Vénus est plutôt contestée et mal à l'aise en Gémeaux, et est également située dans la huitième maison.

 

Quand nous parlons de la huitième maison, disons simplement que c’est la plus difficile et la plus intimidante de toutes les maisons du zodiaque. C’est une maison qui cache toutes les choses dont nous avons honte - les tabous, la colère, toutes nos poubelles émotionnelles, ainsi que tout ce que nous balayons sous le tapis et refusons de traiter. Elle est également connue comme la maison de la mort et de la réincarnation. Pour bien comprendre la huitième maison, nous devons accepter qu’il n’y a pas de commencement sans fin, et vice versa. La huitième maison est alors notre capacité à nous transformer, à sortir de nos cocons et à devenir des papillons. C'est le véritable lieu de régénération spirituelle.

 

Dans le Cancer lunaire, lorsque la lune (le subconscient) règne, nous sentons des forces très puissantes à l'œuvre pour «voir» dans les coins les plus sombres de nous-mêmes, ce qui complique complètement la tâche et finit par changer notre structure interne. Les raisons mêmes de notre existence sont mises en doute ce mois-ci.

 

Ce qui peut paraître être une malédiction est en fait une bénédiction déguisée. En tant qu'êtres humains, nous sommes une mosaïque des 12 signes du zodiaque et nous n'aimons pas le changement. La nature même du Cancer est de vivre dans le passé, car le passé parait sécurisant ; ça ne changera jamais. Ce mois-ci, nos valeurs fondamentales changent et c’est pour le mieux, car nous fonctionnons souvent avec des systèmes de croyances très anciens et dépassés.

 

Sur une note plus globale, Pluton et Saturne se situent tous deux dans le Capricorne, et nous sommes confrontés à de nombreux changements radicaux dans la société et toutes les institutions gouvernementales seront touchées. Ce qui ne fonctionne pas, se dissipe lentement, mais sûrement. Beaucoup d'incertitude et de doute persistent. De nombreux gouvernements rencontreront de grandes difficultés lorsqu'ils tenteront de se relever et de s'unifier. Les vieilles méthodes ne fonctionnent plus ; nous devons faire de la place pour la nouvelle structure d’un nouveau monde. Les grands changements sont la somme de nombreuses petites modifications.

 

Ce mois-ci, remarquez et nettoyez vos «ordures» internes.

Notez dans vos calendriers les trois semaines radioactives, qui se situent entre le 20 juillet et le 11 août de cette année. Et veillez à ne pas prendre de grandes décisions pendant cette période.

 

Chodesh tov (Bon mois), à tout le monde !

 

par Yael Yardeni