Unifier le Yud Hei et le Vav Hei | Kabbalah Centre France

Unifier le Yud Hei et le Vav Hei

La partie de « Bo » commence par le Créateur disant à Moïse : « Viens voir Pharaon ». Grammaticalement, comme le Zohar et les kabbalistes le font remarquer, le mot adéquat, cependant, aurait dû être « va », comme dans « Va voir Pharaon », mais « Bo » signifie « venir », comme s'il y avait un endroit plus élevé d’où Pharaon se trouvait vers lequel Moïse devait se rendre, ou comme une indication de l'endroit où Moïse devait aller pour s’occuper de cette force négative appelée Pharaon.

 

Alors, pourquoi le mot « viens » est-il utilisé au lieu de « va » ?

 

Il y a deux parties dans nos vies qui sont représentées par le Tétragramme, le Nom de Dieu à quatre lettres : le « Yud Hei » qui représente les niveaux supérieurs et le « Vav Hei » représentant les niveaux inférieurs. Et tandis que le « Yud Hei », par exemple, représente les moments où nous sommes dans le domaine spirituel supérieur lorsque nous établissons nos connexions, étudions et prions, il est en fait bien plus difficile de maintenir une connexion avec la Lumière lorsque nous faisons des choses attachées à la physicalité de ce monde.

 

La raison pour laquelle il y a encore tant d'obscurité dans nos vies, et dans le monde, c'est parce qu'il n'y a pas de Lumière qui s’imprègne dans le « Vav Hei », la partie inférieure, pendant les périodes où nous travaillons et sommes occupés dans le monde physique. Et parce que la Lumière ne pénètre pas cette partie de la vie, la Rédemption n'a pas eu lieu. C'est une compréhension très importante que les kabbalistes enseignent : la Rédemption n'a pas eu lieu, non pas parce qu'il n'y a pas assez de personnes qui étudient, prient et font un travail spirituel, mais parce qu'il n'y a pas assez de personnes impliquées dans la partie inférieure de ce monde et de nos vies, ce qu'on appelle le « Vav Hei ». On n'y injecte pas assez de Lumière dans la conscience et dans l’action.

 

La partie qui empêche à la fois notre propre rédemption et la rédemption globale n'est pas due au travail spirituel ; c'est la partie physique de nos vies qui n'est pas suffisamment imprégnée de la Lumière du Créateur. Avant la correction finale, avant que la douleur et la souffrance puissent être retirées de notre monde, il doit y avoir l'unification du « Yud Hei » et du « Vav Hei », du spirituel et du physique. Et cela ne signifie pas que nous devons faire plus de travail spirituel, de prières et d'étude - bien que ce soit toujours important - mais que nous devons infuser le « Vav Hei », le travail physique et une partie de notre vie, avec la Lumière du Créateur. Alors, il y aura l'unification des « Yud Hei » et « Vav Hei ».

 

Les kabbalistes expliquent donc que c'est le secret de la raison pour laquelle il est dit « BO », « viens », au début de la portion. Lorsque le Créateur parle à Moïse et dit : « Viens voir Pharaon », il veut dire viens dans la physicalité de ce monde, vers les gens qui sont au travail, qui font des choses liées au monde physique, parce que le « Vav Hei » inférieur, la partie de notre vie, doit être imprégné du « Yud Hei », le niveau spirituel. Et lorsque le « Yud Hei » et le « Vav Hei » peuvent être unifiés, la Rédemption peut avoir lieu.

 

Il est important d'en prendre conscience, car même ceux d'entre nous qui font leur travail spirituel, ils ne le connectent pas assez au « Vav Hei », au travail de la physicalité de ce monde. Lorsqu'une personne est plus connectée à la Lumière, quant elle prie ou étudie que lorsqu'elle est au travail, cela signifie qu'elle sépare le « Yud Hei », le Monde Supérieur, du « Vav Hei », le monde physique. Mais la Rédemption ne peut et ne se produira que lorsque le « Vav Hei », la matérialité de ce monde, sera également élevé et connecté.

 

Le but de la vie est d'infuser les parties physiques de nos vies, les parties physiques de ce monde, avec une conscience constante de la Lumière du Créateur. Par conséquent, nous devons être attentifs lorsque nous sommes impliqués aux choses du monde physique, de notre connexion avec le Créateur, et injecter cette Lumière et cette conscience, dans les choses physiques que nous faisons. C'est une compréhension incroyablement importante et c’est la seule façon d'unifier le « Yud Hei » avec le « Vei Hei », et apporter ainsi la Rédemption finale.

 

Par Michael Berg