Une vérité spirituelle sur le changement | Kabbalah Centre France

Une vérité spirituelle sur le changement

Le début de la partie de Beha’alotcha parle au sujet de l’allumage du candélabre. Le Créateur dit à Moïse de dire à Aaron d'allumer le candélabre dans le Beit HaMikdash (au Temple), et on dit qu'Aaron a suivi les ordres comme ils lui ont été dit. Moïse a dit: « C'est ainsi que le Créateur veut que tu le fasses » et Aaron l'a fait; cela nous apprend qu'il n'a changé en rien les instructions données par Dieu.

 

Mais pourquoi, demandent les kabbalistes, la Torah dit-elle qu'Aaron a suivi les ordres ? Pourquoi la Torah doit-elle nous dire cela ? Nous parlons de Moïse et d’Aaron; ils ont certainement compris que c'est ainsi que le Créateur voulait que cela se fasse. Il est certain qu’Aaron écoutera et ne changera rien. Il semble presque inutile que la Torah nous le dise. Mais comme nous le savons, tout dans la Torah a un but.

 

La réponse des kabbalistes, qui est non seulement importante, mais également très pratique, est la suivante. Quand on prie Aaron, on ne prie pas qu’Aaron ne change pas les instructions ou le commandement qu’il reçoit, mais qu’Aaron lui-même ne change pas. L'éclairage du candélabre était l'un des actes les plus importants à accomplir. Le travail spirituel qu'il accomplissait alors qu'il allumait le candélabre révélait une énorme quantité de lumière à la fois dans ce monde physique mais aussi dans les mondes supérieurs. Cependant, même en sachant qu'il était la seule personne capable de le faire et que cet acte révélait tant de Lumière, Aaron ne changea pas du tout. Qu'est-ce que ça veut dire ? Aaron n'a pas permis à son ego d'entrer et de le changer.

 

Malheureusement, trop souvent, lorsque des personnes assument une responsabilité ou pensent qu’elles en ont une grande, elles changent la façon dont elles se permettent de parler et d’agir envers les autres; elles changent, car elles laissent entrer leur ego leur dire à quel point elles sont importantes. Mais nous devons apprendre d'Aaron que si nous changeons en raison d'une position ou d'une responsabilité externe, nous nous déconnectons de la Lumière du Créateur, peu importe la quantité de lumière révélée par l'acte que nous faisons. Aaron, dont la responsabilité dépassait tout ce que nous pouvions imaginer, n'a pas changé et nous devons donc apprendre de lui. C’est une leçon et une conscience importantes que nous donne la portion de Beha’alotcha; peu importe la responsabilité spirituelle qui nous est donnée, nous devons nous assurer que notre ego ne vienne pas nous changer.

 

Par Michael Berg