Uma constante conexão com a luz | Kabbalah Centre France

Uma constante conexão com a luz

À la fin de la portion Shemot, il y a un moment très spécial où Moïse semble se plaindre et demande : « Pourquoi as-tu fait des choses négatives aux Israélites ? Ensuite, la portion suivante, Va’era, débute avec le Créateur qui dit à Moïse que tout va se résoudre. Le Créateur envoie Moïse aux Israélites pour leur faire comprendre que la Rédemption, la fin de leur souffrance, va arriver. Cependant, on dit que les Israélites n'ont pas écouté Moïse. La question est donc : « Qu'est-ce que Moïse cherchait à accomplir ? Qu’essayait-il de réveiller chez les Israé-lites ?

 

Pour comprendre cela, nous connaissons une histoire célèbre que la plupart d'entre nous avons déjà entendue, le meurtre du Rav Akiva, le grand Kabbaliste et enseignant. Dans le Talmud, on dit que lorsque les Romains étaient en train d’arracher sa peau avec des peignes métalliques, tout en subissant cette hor-rible mort, Rav Akiva récitait le Shema, la prière qui relie les individus à la Lu-mière du Créateur. Ses étudiants qui l'accompagnaient et regardaient cette hor-rible scène, lui demandèrent : « Comment cela peut-il vous arriver ? » Rav Akiva répondit : « Toute ma vie, j'ai été intéressé par le verset qui dit que l'individu qui a atteint le plus haut niveau de connexion spirituelle avec la Lumière du Créa-teur est prêt à s'abandonner complètement, même à donner son corps. J'ai de-mandé à avoir ce moment où je pourrais m’abandonner pour ma connexion avec la Lumière du Créateur. A présent que j'ai cette occasion et qu’on m’enlève mon corps, pourquoi ne pas la saisir pour, aujourd'hui encore, être connecté à la Lumière du Créateur ? »

 

Nous avons appris auparavant un enseignement important que rien de négatif ne peut arriver à une personne dont la conscience est en permanence connec-tée à la Lumière du Créateur. Par exemple, lorsque vint le moment pour le Roi David de quitter ce monde, l'Ange de la Mort voulut l'emmener, mais il échoua parce que, dans sa conscience, le Roi David était constamment connecté à la Lumière du Créateur. Il est écrit que l'Ange de la Mort devait créer une situation dans laquelle le Roi David trébucherait et tomberait, et par conséquent à ce moment-là, la conscience du Roi David se séparerait de la Lumière du Créateur, et alors l'Ange de la Mort pourrait l'emporter.

 

Atteindre un état dans lequel nous sommes constamment connectés à la Lu-mière du Créateur est vraiment le principal but de tout notre travail spirituel. Ce qui relie notre conscience à la Lumière du Créateur est très simple : c'est la conscience, la pensée, que la Lumière du Créateur est ici avec nous, et que nous sommes connectés à la Lumière du Créateur. Peut-être que nous sommes en train de boire, de manger, de travailler, d’étudier ou de prier, mais notre conscience est simple : la Lumière du Créateur est ici et je suis connecté à la Lumière du Créateur. Aucune négativité ne peut toucher un individu capable d'atteindre complètement cette conscience. Cela signifie également que plus un individu a la conscience de cet état, moins l'obscurité et la négativité peuvent entrer dans sa vie.

 

Cela nous ramène au Rav Akiva qui est arrivé à ce niveau de connexion cons-ciente et complète avec la Lumière du Créateur et, par conséquent, rien de mal ne pouvait lui arriver. Rien de négatif ne peut arriver à l'individu qui est dans l'état dans lequel Rav Akiva se trouvait, c’est-à-dire l'état vers lequel nous de-vons tendre, l'état dans lequel l'individu est dans une conscience constante de connexion à la Lumière du Créateur.

A présent, nous comprenons donc mieux ce que les étudiants demandaient au Rav Akiva. Parce que les étudiants savaient cela à propos de Rav Akiva - qu'il était au niveau de connexion constante et consciente avec la Lumière du Créa-teur, et qu'aucun mal ne peut arriver à quelqu'un qui est à ce niveau - ils lui de-mandèrent comment quelqu'un pouvait lui faire du mal et comment il pouvait expérimenter la mort comme le reste du peuple.

 

Rav Akiva leur répondit : « C'est vrai, ce que je vous ai enseigné et que vous savez, que rien de mal ne peut arriver à un individu dont la conscience est constamment connectée à la Lumière du Créateur. Mais c'est seulement s’il ne désire pas que cela lui arrive. Si c'est quelque chose qu’il ne désire pas, il sera protégé. Cette protection qui vient à un individu dont la conscience est cons-tamment connectée à la Lumière du Créateur ne fait que le protéger de ce qu'il ne veut pas voir arriver. Ce que vous ne comprenez pas, » poursuivit-il, « c’est que je veux saisir l’opportunité d’expérimenter la mort physique, et même alors, garder ma conscience, ma connexion et mon dévouement à la Lumière du Créateur. Ce n'est donc pas une situation dans laquelle quelque chose de né-gatif m’est arrivé. Oui, bien sûr, je suis à un niveau où rien de mal ne peut m'ar-river, mais cette protection représente uniquement des choses dont je ne veux pas.


Dans le cas présent, je désire cette situation et c'est pourquoi cela m’arrive. Le Créateur accomplit mon désir. Toute ma vie j'ai attendu l'occasion de me mettre dans un état de douleur énorme et de toujours vouloir donner mon corps pour maintenir ma connexion à la Lumière du Créateur. »

 

Alors, quel est l'enseignement le plus important issu de cela ? Qu'un individu dont la conscience est constamment connectée à la Lumière du Créateur ne craint jamais rien et aucune négativité ne peut l'approcher. Le but principal de notre travail spirituel consiste à atteindre un état dans lequel nous sommes si connectés à la Lumière du Créateur que nous recevons la pleine protection qui l'accompagne.

 

Avec cette compréhension, nous pouvons à présent revenir au début de la por-tion Va’era pour apprendre ce que Moïse essayait de faire lorsqu’il s'adressa aux Israélites ; il essayait de leur enseigner cette leçon. Ils avaient passé des centaines d'années dans la douleur, la souffrance et la mort, mais il leur avait dit qu'il y avait un moyen de s'en sortir. En transformant leur conscience en une connexion constante à la Lumière du Créateur, le Pharaon ne pourrait plus les blesser. Ils pourraient mettre fin à la douleur et à la souffrance à ce moment là.

 

Nous aussi, nous pouvons également décider en cet instant même, de la même manière que Moïse dit aux Israélites, de changer de conscience et de travailler pour maintenir une connexion constante avec la Lumière du Créateur. Cela si-gnifie que toute douleur, souffrance et mort doit cesser. Car, comme nous l'avons appris, rien de mal ne peut arriver à l'individu dont la conscience est constamment connectée à la Lumière du Créateur. C’est le message que Moïse transmet dans la portion de Va’era : nous pouvons mettre fin à cette douleur et à cette souffrance immédiatement.

 

Par Michael Berg
10 Janvier 2018