Trouver une plus grande Lumière | Kabbalah Centre France

Trouver une plus grande Lumière

Il existe un enseignement que je trouve très beau mais aussi pratique. Il fait allusion au Shabbat Tetzaveh ; un Shabbat qui concerne la lumière de notre conscience. Il y est dit que chaque action positive que nous faisons crée une bougie. Une âme qui se transforme et se connecte dans cette vie crée des bougies, ou une flamme. Et une fois que cette âme quitte ce monde, elle prend la flamme et commence à chercher une plus grande Lumière. Donc même après avoir quitté ce monde, les âmes élevées trouvent toujours la Lumière.

 

Le Zohar explique ce qui arrive à l’âme après avoir quitté ce monde. Il y a deux voies principales : l’une dans laquelle une âme qui n’a pas créé cette plus grande flamme ou Lumière à travers l’action, se perd. Et l’autre dans laquelle une personne qui a consacré sa vie à créer cette plus grande Lumière, commence à trouver encore plus de Lumière dans les Mondes Supérieurs, et révèle alors cette Lumière pour ce monde.

 

Alors, comment allumer et créer cette Lumière tandis que nous sommes dans ce monde ? Les Kabbalistes expliquent que nous pouvons le faire en ayant la conscience et la connaissance que chaque action que nous faisons, la Lumière que nous créons, durera pour toujours. Par exemple, lorsque nous lisons le Zohar, la conscience doit être, au cours de la lecture, que cette Lumière durera pour toujours, qu’elle sera avec nous à la fois durant notre présence dans ce monde physique et lorsque nous le quitterons. Dans la mesure où nous avons cette conscience, c’est dans cette mesure que la Lumière devient ce que l’on appelle tamid, éternelle.
Ensuite, une fois que l’âme quitte ce monde en utilisant la flamme qu’elle a créée dans cette vie, elle trouve une plus grande Lumière.

 

Il est écrit dans les Psaumes, et Rav Ashlag cite également cela dans les Dix Emanations Lumineuses, que lorsqu’une personne meurt, elle est "chofshi", libre. Mais ce que les Kabbalistes expliquent c’est que le mot "chofshi" a également les mêmes lettres que le mot « recherche ». Cela nous dit que même après qu’elles aient été libérées de ce monde, les âmes qui sont élevées utilisent la flamme des bougies qu’elles ont créées pour rechercher une plus grande Lumière. Cette illumination de conscience des bougies est, par conséquent, quelque chose dont nous pouvons nous servir dans ce monde et représente un concept très passionnant.

 

Nous avons évoqué par le passé la compréhension de la raison pour laquelle nous manquons de clarté ou d’inspiration, ou de connexion à la pureté de la conscience qu’est la Lumière du Créateur. A présent, nous en venons à la compréhension que la Lumière existe bel et bien partout et est exactement là, sous nos yeux.

 

Il y a de nombreuses fois, dans la vie, durant lesquelles nous essayons de trouver l’inspiration ou la clarté et nous n’y parvenons pas alors nous les recherchons.
Et parfois dans la vie, qu’il s’agisse de l’étude ou des décisions, nous sommes dans un état dans lequel nous n’avons aucune idée d’où la clarté ou l’inspiration viendront.
Cependant, l’un des outils les plus importants et les plus puissants dont nous pouvons nous servir pour trouver la clarté et la pureté de la conscience de la Lumière du Créateur, c’est en ayant la clarté qu’elle existe bel et bien ici et que nous avons simplement besoin d’une bougie pour aller la trouver.

 

Pour expliquer cela, Rav Ashlag utilise une belle parabole dans l’introduction de ce qu’on appelle le "Panim Meirot Umasbirot" :

« Notre monde peut être comparé à un roi qui eut un enfant tard dans sa vie. Ce fils était aimé de son père, et du jour de la naissance de l’enfant, le roi pensait constamment à ce qu’il pouvait faire pour offrir davantage à son enfant, et sur la manière dont il pouvait offrir davantage à son enfant. Il voulait s’assurer que son enfant avait toutes les opportunités pour obtenir la sagesse. Ainsi, il rassembla tous les meilleurs professeurs du monde entier ainsi que tous les ouvrages de sagesse du monde entier. Il construisit une belle salle d’étude rien que pour son fils, afin qu’il puisse étudier avec tous les grands enseignants. Il rassembla tous les grands bâtisseurs du monde entier pour construire des salles remplies de tout ce qui pourrait faire plaisir à son fils. Il créa des salles de musique. Il rassembla les meilleurs chefs cuisiniers et pâtissiers du monde entier pour préparer les meilleurs plats et desserts.

 

L’enfant grandit et n’avait pas l’esprit à l’étude ou le désir d’apprendre. Par ailleurs, il était aveugle ; il ne pouvait pas voir la beauté des bâtiments que son père lui fit construire. Il était sourd également et ne pouvait pas entendre toute la musique magnifique que son père lui avait préparée. Plus encore, il était diabétique et ne pouvait donc manger aucun des beaux et magnifiques plats et desserts que son père lui fit préparer. Et imaginez combien cela dût être terrible et douloureux pour le roi, le père du garçon. »

 

Alors quel est le rapport avec nous ? Le Créateur, comme le roi fit pour son fils, a rassemblé toute la bonté possible et nous l’a présentée. Le Créateur a semé pour nous la clarté et la connexion aux dons purs de la conscience qui existent tous ici et maintenant. Parfois nous pensons à la clarté ou à la connexion que nous recherchons et cela semble si loin. Cependant, ce que nous apprenons de ceci c’est que, que nous recherchions la clarté ou recherchions l’inspiration ou la connexion, elles sont ici, sous nos yeux, comme elles le furent pour le fils par le roi, mais il ne pouvait pas les voir, ni les entendre.

 

Ce qui est si passionnant pour moi à ce sujet, c’est qu’il s’agit d’un enseignement qui s’applique à chacun(e) de nous, à tout moment. Comme Rav Ashlag l’indique clairement, aussi simplement que nous existons en ce moment, c’est aussi simplement que la clarté, l’inspiration et la connexion que nous recherchons existent en ce moment ; ce n’est pas loin ou ailleurs. Et dans la mesure où nous avons la certitude qu’elles existent maintenant et qu’elles nous ont été parfaitement préparées dans leur état le plus élevé par la Lumière du Créateur, c’est dans cette mesure que nous y sommes connecté(e)s.

 

Donc, tandis que nous parlons souvent de tout le travail difficile que nous devons faire afin d’atteindre une conscience élevée, nous devons savoir qu’elle est également présente, ici et maintenant. Cet enseignement est un outil spirituel pratique dont nous pouvons nous servir ; la prochaine fois que nous manquerons de clarté ou d’inspiration et que nous les rechercherons, nous pourrons nous rappeler cela et éveiller la conscience que la clarté et l’inspiration sont déjà là, ici et maintenant, préparées pour nous dans leur état le plus élevé et perfectionné. Et plus nous aurons la certitude que le Créateur les a préparées pour nous et qu’elles sont là, plus nous serons en mesure de les recevoir. Il s’agit d’un enseignement extrêmement puissant dans la portion Tetzaveh.

 

Par Michael Berg
21 février 2018