Tels que vous êtes avec moi, Je le suis avec vous | Kabbalah Centre France

Tels que vous êtes avec moi, Je le suis avec vous

La portion Shemot est très significative. C’est une portion où nous trouvons ce que l'on appelle l'Exil, qui représente un temps de ténèbres que nous savons ne pas simplement être un souvenir de l’exil historique mais, plus important encore, tout moment de ténèbres dans nos vies, et également le dé-but de ce que l’on appelle la Rédemption, la Gelulah. Shemot est la seule portion dans laquelle se trouvent à la fois l'Exil complet, l'obscurité complète, et au moins le début de la Gelulah complète, la révélation complète de la Lumière du Créateur. C'est l’unique moment où le secret de la Rédemption, la Lumière de la Rédemption, est révélé à Moïse. Ce que cela signifie pour nous, c'est que chaque fois que nous nous trouvons dans les ténèbres et l'Exil, c'est à partir du Shabbat de la portion Shemot que nous pouvons attirer la Lumière et l'assistance pour vraiment pouvoir sortir de cet en-droit.

 

C'est le moment de la Torah durant lequel Moïse demande et reçoit la Lumière de la Rédemption to-tale. Dans l'histoire physique, il dit au Créateur : « Je vais aller vers les Israélites, qui ont été pendant des centaines d'années dans les ténèbres et la douleur, subissant des morts terribles et épouvan-tables... Que puis-je leur révéler ? Quel secret puis-je leur donner pour expliquer non seulement com-ment nous allons mettre fin aux ténèbres maintenant, mais plus important encore, comment ils peu-vent toujours avoir la capacité de mettre fin aux ténèbres dans leur vie ? »

 

Le Créateur répond, Ehyeh asher ehyeh, « Je serai ce que je serai. » Trois mots qui ne sont pas sépa-rés, comme certains pourraient le penser. Et les Kabbalistes disent que ces trois mots, Ehyeh asher ehyeh, contiennent la grande Lumière et les secrets de la Rédemption, toujours. Quel est le secret de ces trois mots ? Pour répondre, le Ramban, Nachmanides, cite le Midrash : « Quel est le secret de la phrase : « Je serai comme je serai ? » Le Créateur dit aux Israélites : « Vous voulez savoir pourquoi, pendant des centaines d'années, vous ressentez l'obscurité, et même si vous essayez de vous con-necter, même si vous essayez d'attirer la Lumière et de mettre fin aux ténèbres, cela ne se passe pas pour vous ? Parce que vous pensez qu'il suffit de faire des actions. »

 

Nous savons que pour nous connecter, nous faisons des actions pour attirer la Lumière du Créateur : nous participons au Shabbat, nous faisons la charité, nous lisons le Zohar. Mais cela ne suffit pas, nous dit le Ramban, parce que la Lumière du Créateur ne donne pas de cadeaux pour les connexions. Il n'y a qu'une seule façon pour la Lumière du Créateur de se comporter. C'est quelque chose que nous avons appris, mais malheureusement, nous ne vivons peut-être pas complètement et n'agissons pas comme cela devrait être. Et c'est ce que le Créateur dit à Moïse de dire aux Israélites : « Si vous voulez mettre fin à toute cette obscurité et cette douleur, ce n'est pas en continuant à être une per-sonne spirituelle en faisant des actions, mais plutôt par Ehyeh asher ehyeh, ce qui signifie : « Tels que vous êtes avec moi, Je le suis avec vous. » » Tels que nous nous comportons est la seule façon dont le Créateur peut se comporter envers nous.

 

Disons, par exemple, qu'une personne a besoin d'une grande dose de miséricorde dans sa vie. Peut-être qu'elle est par nature une personne agréable, de sorte que lorsqu’elle partage avec d'autres per-sonnes, ou pense même à d'autres personnes, elle pense avec bonté. Mais pense-t-elle abondam-ment avec bonté ? Non, la plupart des gens ne pensent pas ainsi. Même ceux d'entre nous qui sont de bonnes personnes, qui donnent et partagent, ne pensent même pas à donner aux autres abon-damment. En tant que tel, nous devons comprendre que peu importe nos actions spirituelles, peu importe le nombre de connexions auxquelles nous participons, alors que nous n'agissons pas avec une abondante miséricorde ou une infinie bonté envers autrui, nous ne pouvons pas recevoir cette abondante miséricorde ou Lumière de la part du créateur. Peu importe combien d'actions spirituelles nous avons faites, la Lumière du Créateur ne peut pas agir avec une bonté infinie envers nous, parce qu'Ehyeh asher ehyeh - le Créateur ne peut que se comporter envers nous tels que nous nous com-portons dans nos vies peu importe ce que nous faisons d’autre spirituellement.

 

Prenons un autre exemple d'une personne qui peut avoir besoin d'une abondance de miséricorde dans sa vie, et par conséquent, rédige un très gros chèque, mais qui, elle-même, n'agit toujours pas naturellement par bonté et miséricorde envers celles et ceux qui l'entourent ; pour elle, la Lumière du Créateur dit : « C'est formidable que vous révéliez toute cette Lumière, mais cette Lumière ne peut pas se manifester dans votre vie, parce que vous n'agissez pas comme vous voulez que J’agisse avec vous. » Ehyeh asher ehyeh, « Je peux seulement agir tel que vous agissez. »

 

Si nous faisons acte de bonté, comme la plupart d'entre nous le font, seulement de manière limitée, nous ne pouvons recevoir de la Lumière du Créateur que des actes de bonté de manière limitée. Si nous agissons envers autrui avec une bonté infinie, nous pouvons recevoir une bonté infinie de la part du Créateur. Beaucoup d'entre nous, cependant, ne font pas acte de bonté infinie, mais deman-dent au Créateur d'agir envers eux avec une bonté infinie. Mais ce n'est que lorsque nous nous com-portons envers autrui avec une bonté infinie que la Lumière du Créateur peut se comporter envers nous avec une bonté infinie.

 

Ainsi, le Créateur dit à Moïse que les Israélites errent pendant ces centaines d'années, et que la souf-france et la mort continuent même s'ils sont spirituels et qu'ils prient, se connectent et partagent, parce que Ehyeh asher ehyeh. La Lumière du Créateur ne peut se comporter vis-à-vis de l'individu que de la manière dont l'individu se comporte lui-même. Par conséquent, quelles que soient les con-nexions spirituelles et les actions que fait l'individu, comme les Israélites l'ont fait en Égypte, ils n'avaient pas seulement besoin de bonté ou de Lumière. Ils avaient besoin d'un trop-plein de bonté et d'un trop-plein de Lumière. Et le Créateur demande s'ils se comportent envers autrui d'une manière telle qu'ils débordent de bonté et de Lumière. Si la réponse est non, alors aucune quantité d'action spirituelle n’attirera la Lumière de la Rédemption.

 

Il arriva un moment où Moïse vit la façon dont les Israélites se comportaient entre eux et dit : « A présent, je comprends. » Tous les Israélites viennent à Moïse et disent : « Regardez, nous sommes spirituels ! » Comme peut-être parfois nous le faisons. Peut-être que nous nous présentons au Créa-teur, peut-être nous nous présentons à notre professeur, et disons : « Regardez, je suis une personne spirituelle. Je fais toutes ces actions spirituelles, alors pourquoi le Créateur ne verse-t-il pas une abondance de Lumière et de bénédictions sur moi ? » Et la réponse est très simple. Ehyeh asher ehyeh. Peu importe ce que nous faisons qui soit de nature spirituelle, le Créateur dit à Moïse de dire aux Israélites, ainsi qu’à nous, que la Lumière ne peut se comporter avec nous que de la manière dont nous nous comportons. Si nous agissons avec une infinie bonté, nous recevrons une infinie bonté. Si nous agissons avec une infinie miséricorde, nous recevrons une infinie miséricorde. Si nous ne le faisons pas, mais faisons tout le « travail spirituel », nous ne serons encore limités que par la quanti-té de Lumière que nous pouvons recevoir. Ehyeh asher ehyeh : la Lumière du Créateur ne peut se comporter vis-à-vis de l'individu que de la manière dont l’individu se comporte dans sa vie.

 

Par conséquent, le Ramban dit que le Créateur dit à Moïse de dire aux Israélites qu'il ne suffit pas de donner. Ce n'est pas suffisant d'être bienveillant. Il ne suffit pas d'être miséricordieux ; ils doivent s'ouvrir complètement. S'ils s'ouvrent complètement, alors et seulement alors la Rédemption Finale peut se manifester. Alors, et seulement alors, la Lumière du Créateur peut commencer à agir envers eux sans limite.

 

Et c'est la question pour nous. Que nous vivions des temps d'obscurité maintenant ou dans le futur, il n'y a qu'une seule façon de recevoir une bonté infinie du Créateur. La plupart d'entre nous se consi-dèrent comme de bonnes personnes, mais vivons-nous une bonté infinie ? Vivons-nous avec une miséricorde infinie envers autrui ? Si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes, nous ne vivons pas ainsi. À quel point cela est juste et faux, nous seuls pouvons le savoir. Mais tant que la réponse à cette question est non, nous ne pouvons pas attendre que la Lumière du Créateur vienne à nous, peu importe combien d'actions spirituelles nous faisons sans cesse et avec miséricorde, à moins que nous ne nous comportions aussi ainsi, parce qu'Ehyeh asher ehyeh - " Tels que vous êtes avec moi, Je le suis avec vous. » La façon dont nous nous comportons est la seule manière dont la Lumière du Créateur peut se comporter avec nous.


Par Michael Berg
3 janvier 2018