Nos erreurs sont parfaites | Kabbalah Centre France

Nos erreurs sont parfaites

OUR MISTAKES ARE PERFECTDans la portion Shmini, il est dit, une fois que la structure physique du Tabernacle a été construite, que Moïse fait le travail au sein du Tabernacle durant les sept premiers jours, ensuite, le huitième jour, il appelle Aaron, et lui dit qu’il a été choisi pour apporter les sacrifices.

 

Et dans la belle section du Zohar, il est dit une chose fascinante. Durant la période du Veau d’Or, lorsque Moïse monta pour recevoir la Lumière de la Torah, Aaron était en bas avec les Israélites. Nous savons qu’ils craignirent que Moïse ne revienne pas, et ils dirent à Aaron qu’ils voulaient fabriquer le Veau d’Or. Aaron pensa que s’il disait non, ils le tueraient, alors il leur dit d’aller ressembler de l’or, en espérant les faire patienter. Il pensa que cela leur prendrait tellement de temps qu’au moment où ils reviendraient, Moïse serait de retour. Mais comme nous le savons, cela ne s’est pas produit. Lorsqu’ils apportèrent l’or à Aaron, il leur dit de le lui remettre et qu’il commencerait le processus, en espérant de nouveau que cela puisse les faire patienter plus longtemps, donnant à Moïse assez de temps pour redescendre. Mais nous savons également que cela ne s’est pas produit.



Dans le Zohar, lorsqu’il est dit qu’Aaron prend l’or dans ses mains, Rav Shimon bar Yochai commence par pleurer ; chaque fois que Rav Shimon pleure dans le Zohar, c'est un moment puissant. Il parle d’Aaron, disant qu’Aaron était une âme élevée, et que lorsque ses mains touchèrent l’or, elles l’infusèrent de Lumière. Le Veau d’Or n’aurait, par conséquent, jamais pu être fabriqué si Aaron n’avait pas eu l’or dans ses mains. S’il leur avait simplement dit de poser l’or sur le sol, par exemple, l’or n’aurait pas reçu cette Lumière et ne serait pas devenu le Veau d’Or. Mais parce qu’Aaron pris l’or dans ses mains, Rav Shimon dit, en pleurant, qu’Aaron leur a permis de fabriquer le Veau d’Or… et lorsque le Veau d’Or fut fabriqué, la Lumière d’Immortalité fut perdue. Le Zohar nous dit qu’à partir de ce moment-là, partout où Aaron regardait, il voyait un Veau d’Or ; il ne l’oublia jamais et tenta toujours de se purifier et de s’en élever.

 

Ainsi, on arrive au huitième jour et Moïse va vers son frère Aaron et lui dit qu’à présent, il est de son devoir de poursuivre le processus de conduire toute l’humanité et le monde vers une connexion directe avec la Lumière du Créateur. Cependant, Aaron regarde le Tabernacle et ne voit que le Veau d’Or. Il dit : « Je ne peux pas le faire sachant ce que j’ai fait. » Mais Moïse dit à Aaron que non seulement il peut le faire, mais le fait qu’il ait chuté, le fait qu’il ait pris cet or dans ses mains et, d’une certaine manière, qu’il ait facilité la création du Veau d’Or, est en réalité la raison pour laquelle il est fait pour ce devoir, parce qu’Aaron est brisé et la Lumière du Créateur repose sur le plus bas. Le Ari nous révèle également que c’est la raison pour laquelle Aaron fut choisi. S’il n’avait pas été brisé, il n’aurait pas pu accomplir ce devoir. C’est une belle histoire, mais il y a un niveau plus profond qui s’y rattache.

 

Il y a un concept qui dit que la Lumière du Créateur protège ceux qui sont élevés des erreurs et de la chute. Mais si tel est le cas, pourquoi le Créateur a-t-il permis à Aaron de prendre l’or et de chuter ? Les kabbalistes nous disent qu’Aaron avait besoin de prendre l’or parce qu’il devait être brisé. Le seul moyen pour Aaron d’être brisé était en commettant cette erreur. Par conséquent, cette erreur n’était pas vraiment une chute ; c’était ce qui le prépara à être en mesure d’être le grand prêtre. C’est ce qui le prépara à apporter l’immense Lumière de joie dans ce monde. Moïse lui dit : « Tout ceci a été un processus parfait pour toi, Aaron. Cette chute est ce qui t’a préparé pour ce travail. »

 

Alors, lorsque nous demandons pourquoi le Créateur n’a pas protégé Aaron de la chute, c’est parce que cette chute, la prise de l’or dans ses mains et d’une certaine manière le fait d’avoir faciliter la fabrication du Veau d’Or, étaient ce dont Aaron avait besoin pour être brisé et, par conséquent, devenir un canal pour l’immense Lumière au sein du Tabernacle, pour l’immense Lumière de joie qui est révélée lors du Shabbat Shmini.

 

Nous apprenons une fascinante leçon de ceci : nos erreurs, les fois où nous chutons, font parties de notre processus d’élévation. L’une des plus grandes erreurs que nous faisons, c’est de penser que nous avons commis des erreurs. Si nous avons la certitude dans la Lumière du Créateur, alors la Lumière du Créateur est impliquée dans chaque aspect et chaque moment de nos vies, y compris dans les erreurs que nous commettons. Combien de fois pensons-nous restrospectivement : « Si je n’avais pas commis cette erreur, peut-être que ceci ou cela ne se serait pas produit ? » Mais lorsque nous faisons cela, nous perdons notre certitude. Par conséquent, ce que nous apprenons d’Aaron, c’est de ne pas penser que nous sommes assez intelligents pour avoir commis des erreurs par nous-mêmes ; nous avons commis ces erreurs avec l’assistance de la Lumière du Créateur. Et ces erreurs sont parfaites pour nous et pour notre processus.

 

Par Michael Berg
4 avril 2018