Ne soyez pas satisfait(e)s | Kabbalah Centre France

Ne soyez pas satisfait(e)s

Dans la portion Korach, les kabbalistes nous disent que l'essence de ce que Korach disait était un message si puissant qu’au départ, il éveilla tous les dirigeants et presque tous les Israélites. Alors, quel était ce message ? Qu'est-ce qui était si vrai et si puissant dans ce que Korach disait qu'il pouvait, selon le Midrash, attirer tant d'Israélites avec ses paroles ?

 

 

Dans le désert à cette époque, il y avait différents groupes de personnes. Il y avait les kohens, les prêtres, qui étaient considérés comme le groupe le plus profond ; ils étaient ceux qui étaient les plus proches de la Lumière du Créateur et qui faisaient le travail spirituel dans sa forme la plus élevée. Puis il y avait les Lévites, qui étaient élevés, mais pas comme les prêtres. Ils étaient un peu plus éloignés du travail spirituel. Et parmi les Lévites eux-mêmes, il y avait différents groupes qui étaient plus proches ou plus éloignés. Le groupe le plus extérieur était composé de ceux appelés les Israélites. À ce moment-là, dans le désert, tout le monde était d'accord avec cela. Tout le monde était satisfait : cela est mon travail, quelqu'un d'autre fait davantage de travail et est davantage connecté, et ainsi de suite.
Cependant, le message de Korach était quelque chose de très vrai : ce qui est le plus dangereux d'un point de vue spirituel, c’est d'être satisfait(e), à la fois de là où nous en sommes spirituellement et de la quantité de travail que nous sommes en train d’accomplir. Par conséquent, le message que Korach adressait à tout le monde était de se réveiller ; ce n'est pas correct que seul Aaron, par exemple, puisse entrer dans le Kodesh HaKodashim, le Saint des Saints, ou que Moïse puisse parler à la Lumière du Créateur chaque jour. Chacun(e) d'entre nous, disait-il, devrait être là-bas et devrait avoir le désir d'être là-bas. Son message était de ne pas se satisfaire de la situation actuelle et de s’éveiller davantage.


Nous savons que les paroles écrites dans la Torah doivent être des paroles de vérité et ce sont des paroles de vérité de Korach. En tant que tel, c'est un message que chacun(e) d'entre nous a besoin de demander pour ce Shabbat. Parce que chacun(e) de nous, à un degré ou à un autre, est satisfait(e) de son propre niveau spirituel et de son niveau de connexion. Et le Zohar nous dit qu'une personne qui est satisfaite de là où elle en est dans son travail spirituel ainsi que dans sa connexion spirituelle, est une personne qui est sur le chemin de déconnexion de la Lumière du Créateur.
Il existe une section dans le Zohar que j'ai déjà mentionnée, mais que je voulais partager à nouveau, parce qu'elle se rapporte si joliment à cet enseignement. Elle parle des vagues dans l'océan, demandant : « Que sont les vagues ? » Le Zohar explique qu'il y a les eaux inférieures, l'eau des océans, et puis, qu’il y a ce que l'on appelle les eaux supérieures, les eaux qui sont plus proches de la lumière du Créateur, les eaux qui sont dans les Cieux. Et les eaux qui sont dans les mondes infé-rieurs, les eaux de l'océan, ont un désir ardent d'être plus près de la Lumière du Créateur. Les vagues sont, par conséquent, la manifestation des désirs des eaux de l'océan de s’élever et de se connecter à la Lumière du Créateur. Mais la Lumière du Créateur les repousse et dit : « Non, ce n'est pas votre place. » Et ce qui soutient les eaux de l'océan, explique le Zohar, c’est leur désir constant d'aller plus haut, leur désir constant de ne pas être satisfaites de leur niveau de connexion inférieur. Ce qui soutient l'essence des eaux, ce qui leur donne la Lumière du Créateur, c'est leur aspiration constante à une connexion plus élevée. Et c'est l'un des grands cadeaux de Shabbat Korach.


Ce Shabbat, nous avons tous l'opportunité de recevoir le vrai message de Korach : ne soyez pas satisfait(e)s. Où que nous soyons, quel que soit notre niveau de connexion, quel que soit notre niveau de travail, nous voulons devenir insatisfait(e)s, parce que c’est cet état qui nous soutient. Le désir que nourrissent les vagues de l'océan de se rapprocher de la Lumière du Créateur est le désir dont chacun(e) de nous a besoin pour s’éveiller afin d’être propulsé(e) dans notre travail et dans notre connexion. Car c'est cette insatisfaction de notre niveau actuel qui permet à la Lumière constante du Créateur d'entrer dans nos vies, avec la totalité de sa protection et de ses bénédictions.

 

Par Michael Berg

13 juin 2018