L'obscurité est elle-même la Lumière | Kabbalah Centre France

L'obscurité est elle-même la Lumière

Rav Menachem Mendel de Vitebsk parle du début de la portion Miketz, qui se déroule pendant Hanoukah. Lorsque nous parlons de certitude réelle, nous parlons des moments où nous sommes dans l'état le plus bas, mais qui sont capables d'éveiller en nous la certitude que la Lumière du Créateur nous aidera et que nous sortirons de la situation dans laquelle nous sommes, mais aussi, plus important encore, que la Lumière du Créateur est réellement impliquée dans les ténèbres que nous vivons.

 

Il y a deux types de certitude. Un type c’est lorsque nous disons : « Je suis dans un terrible état, je suis dans les ténèbres maintenant, mais j'ai la certitude que la Lumière du Créateur m'aidera et me sortira de là. » Et l'autre, plus important et plus profond encore, est lorsque nous disons : « La Lumière du Créateur est impliquée dans cela, et c'est exactement ce que le Créateur a préparé pour moi. Par conséquent, je suis dans l'état parfait pour moi en ce moment, et la Lumière du Créateur le transformera pour moi. »

 

Hanoukah, qui tombe pendant la portion Miketz, représente l'Or HaGanuz, la Lumière Dissimulée. La Lumière de Hanoukah consiste à pouvoir non seulement voir la Lumière lorsque vient l'assistance, mais aussi à voir la Lumière dans l'obscurité. Alors, pourquoi est-ce appelé la Lumière Dissimulée ? Parce qu’il s’agit de la Lumière qui est expérimentée au moment de la dissimulation, ce qui signifie que lorsque l'individu expérimente les ténèbres, il peut avoir la conscience que : « Ceci est la Lumière du Créateur en totalité. » Nous savons cependant combien cela est difficile à faire ; combien il est difficile d'être dans un lieu de ténèbres et de dire : « J'ai la certitude que la Lumière du Créateur me sortira de cette situation et transformera cette situation. »

 

Le secret de l'Or HaGanuz, la Lumière Dissimulée consiste à ce que l'individu parvienne à un état où il se dise, même dans la plus grande obscurité : « Ceci est la Lumière du Créateur et sera transformé par la Lumière du Créateur, et cette expérience, en ce moment-même, est l'état parfait, c’est la Lumière du Créateur. » Pourquoi ? Parce que nous savons qu'aucune négativité ne vient de la Lumière du Créateur.

 

Donc, lors de Hanoukah, nous demandons à avoir la certitude et à être connectés à l’Or HaGanuz, la Lumière Dissimulée. Être connecté à la Lumière Dissimulée signifie être dans un état qui est vécu comme une obscurité complète, et avoir la force et la certitude de dire : « C'est de la Lumière. » Plutôt que de dire : « J'ai la certitude que la Lumière du Créateur me sortira de cela », nous disons : « Ceci est la Lumière, c'est l’Or HaGanuz. » Et même si notre esprit nous dit qu'il n'y a rien de bon là-bas et qu’il n'y a que des ténèbres, nous comprenons qu'il y a une raison pour laquelle nous sommes là. Par conséquent, la conscience doit être que nous l'expérimentons comme ténèbres parce que nous n'avons pas de connexion avec ce que nous appelons Hohmah, la sagesse de la lumière du Créateur.

 

Rav Brandwein nous dit que l’huile représente Hohmah, et c'est la raison pour laquelle nous allumons la Hanoukiah avec de l'huile. Le manque de certitude vient du fait que nous n'avons pas la sagesse du Créateur. Si nous avions la sagesse du Créateur, nous verrions que ce qui pourrait être vécu comme une obscurité complète sans aucun but positif est en réalité la Lumière complète. Hanoukah consiste à avoir la capacité, même dans les ténèbres, de dire : « Ceci est la Lumière » pour pouvoir se connecter d'une manière ou d'une autre. Même si notre esprit nous dit qu'il n'y a rien de positif là-bas, nous éveillons malgré tout la certitude que cela vient du Créateur, que c'est la Lumière Dissimulée et nous avons, par conséquent, la certitude qu’il s’agit de la Lumière du Créateur.

 

En ayant la force de la conscience même dans la plus grande obscurité pour savoir qu'il s’agit de la Lumière et que les ténèbres sont une bonté complète, nous prenons les bas-fonds des ténèbres, qui est appelé Malkouth, et l'élevons au monde de Hohmah, le monde de la sagesse, parce que nous disons : « Je ne pourrai pas avoir la conscience de la raison pour laquelle ceci est perçu comme les ténèbres, mais je sais que dans le royaume de Hohmah, la sagesse de la Lumière du Créateur, ceci est seulement la Lumière. » Et à travers la force de cette conscience, nous disons : « Cette obscurité n'est pas l'obscurité, et je sais avec une certitude absolue qu'il s’agit de la Lumière. En tant que telle, je l'élève au royaume de Hohmah. » C'est ce qu’est Hanoukah et c'est la raison pour laquelle Hanoukah vient à la fin du mois qui représente le temps de la plus grande obscurité. Nous recevons le don de Hanoukah, la capacité d'élever les ténèbres vers la Lumière, d'élever Malkouth vers Hohmah.

 

Nous le savons tous à un certain niveau, mais nous n'avons pas la force. Peut-être avons-nous la force, avant que cela ne se produise, de dire : « Je sais que c'est ce que je devrais faire », mais lorsque nous sommes dans l'obscurité et dans cet état bas, nous n'avons alors pas la force, et c'est pour cette raison que nous avons Hanoukah. Et ce que nous voulons demander à Hanoukah, c'est que le Créateur nous donne la force de ne pas avoir la certitude de passer des ténèbres à la Lumière, mais d'avoir la force dans les ténèbres de savoir que c'est absolument la Lumière.

 

Encore une fois, le secret de l'Or HaGanuz n'est pas que les ténèbres deviennent Lumière, mais plutôt que l'obscurité elle-même est une grande Lumière. Lorsque nous sommes capables de le savoir, nous sommes capables de le transformer. Lorsque nous sommes dans un état de ténèbres et que notre esprit nous dit : « Il n'y a rien de bon ici. Il n’y a pas de raison positive possible pour que ceci arrive », et que néanmoins nous disons : « Non, je sais que cela vient de la Lumière du Créateur. Je sais, sans aucun doute, que cela est rempli de Lumière, » alors nous élevons Malkouth au niveau de Hohmah, nous élevons les ténèbres vers un état de Lumière. Et alors il ne s'agit plus de la Lumière Dissimulée ; elle devient la Lumière Révélée.

 

Nous n'avons pas la force de faire ce travail par nous-mêmes et c'est la raison pour laquelle nous avons Hanoukah, et c'est ce que nous voulons demander à Hanoukah. La Lumière de Hanoukah est l’Or HaGanuz, la Lumière Dissimulée. C'est la capacité de savoir, lorsque nous sommes dans une situation et que notre esprit nous dit : « Ce ne sont que des ténèbres, cela n'a aucun but positif », que cela vient réellement de la Lumière du Créateur et que par conséquent, il s’agit de la Lumière complète. Pour avoir cette capacité, nous avons besoin du miracle de Hanoukah. C'est ce que nous demandons, tandis que nous sommes assis devant les Lumières de Hanoukah ; nous demandons à la Lumière du Créateur : « Donne-moi la force, dans les moments plus ou moins grands d'obscurité, d’éveiller la certitude que c'est seulement la Lumière ». Parce que nous savons alors ce qui se passe. Si nous sommes capables de faire cela, alors nous élevons Malkouth vers Hohmah, ce qui est le propos de la Lumière de Hanoukah. C'est la raison pour laquelle nous utilisons l'huile, parce que l'huile représente Hohmah, et alors la chose entière se transforme de la Lumière Dissimulée à la Lumière Révélée.

 

Lorsqu’il est dit dans la partie Miketz que Joseph est venu contrôler toute l'Egypte et le monde entier, cela signifie qu'il est venu contrôler toutes les forces de la négativité. Pourquoi ? Parce qu'il avait la force, même dans l'endroit le plus sombre, lorsqu’il était dans le donjon, de savoir avec certitude : « Ceci est complètement la Lumière, et le Créateur m'aidera et je sortirai de ce donjon. » Par conséquent, il devint le gouverneur et pris le dessus sur toutes les forces de négativité. Nous ne sommes évidemment pas au niveau de Joseph, alors nous avons Hanoukah. Et à Hanoukah, nous pouvons demander au Créateur de nous donner la force de la conscience, dans les moments d'obscurité qui n'ont aucun sens, de savoir que ces moments viennent directement de la Lumière du Créateur, et, par conséquent, de savoir qu’il s’agit complètement de la Lumière, et à travers cela, de pouvoir tout transformer.

 

C'est le processus par lequel Joseph est passé ; lorsqu’il a atteint l'état où il a compris que la situation dans laquelle il se trouvait était une Lumière complète, alors il a été capable de la transformer. Et à travers la portion Miketz, et à Hanoukah, nous aussi, nous pouvons demander au Créateur de nous donner la force, en ces temps qui n'ont pas de logique et en ces temps d'obscurité complète, d’avoir la capacité de les voir comme une Lumière complète.

 

Par Michael Berg

13 décembre 2017