L’endroit où nous sommes est celui où nous devons être | Kabbalah Centre France

L’endroit où nous sommes est celui où nous devons être

Le Midrash nous dit que lorsque Joseph fut envoyé pour la première fois en Egypte, il cita un verset des Psaumes dans lequel le Roi David nous dit que tout ce qui se passe dans le monde est organisé par le Créateur. En réalité il y a très peu de choses sur lesquelles l'individu a une influence.

 

Par conséquent, le Créateur savait que pour la perfection non seulement de l'humanité mais de Jacob et de ses fils, ils devaient descendre en Egypte et y vivre pendant 210 ans. Ainsi, le Créateur a structuré toutes les histoires que nous avons entendues sur Jacob, Joseph et ses frères. L'amour que Jacob a eu pour Joseph n'est pas venu de Jacob, il est venu du Créateur et a été infusé dans Jacob. Ce n’était même pas son choix ... le Créateur le lui a envoyé.


La même chose est arrivée avec les frères. Leur haine pour Joseph n'était pas la leur, elle leur fut aussi envoyée par le Créateur.

 

Cependant, nous lisons dans le Zohar et le Ari que c’était la faute de Jacob et la faute des frères. Alors, pourquoi le Midrash nous dit-il quelque chose de différent ? Pourquoi nous dit-il que tout ce qui est arrivé allait arriver ? Joseph serait vendu en Egypte et Jacob se retrouverait en Egypte de toute façon. Lorsque Joseph a finalement révélé son identité à ses frères, ils ont eu peur et ont dit : « Tout cela est de notre faute. Nous t'avons envoyé là-bas, et nous avions de la haine envers toi. » Ce à quoi Joseph répond : « Non ! Vous avez tort. Rien de tout cela n'est de votre faute. Je suis ici parce que le Créateur avait besoin de moi ici, à un niveau physique, pour donner de la nourriture au monde, afin que le monde ne meure pas dans une période de famine. » Si Joseph n'avait pas été là pendant toutes ces années à faire le travail spirituel, le monde aurait été détruit par la famine et Jacob, ses enfants et tous les Israélites après lui n'auraient pas pu faire leur travail spirituel.

 


Pourtant, c'est très confus. De qui est-ce la faute ? Est-ce la faute de Jacob ? Des frères ? Est-ce la faute de Joseph ? Non. Le Midrash nous dit en réalité que c'est « la faute » du Créateur ! Est-ce que Jacob voulait réellement aimer Joseph plus que les autres frères ? Non. Le Créateur l'a forcé à l'aimer davantage. Les frères voulaient-ils autant haïr Joseph ? Non. Le Créateur les a fait le haïr pour que cette histoire puisse se dérouler, puisqu'ils devaient tous être en Egypte.

 

Ce sont presque deux compréhensions opposées de ce qui se passe. Alors, comment pouvons-nous y donner un sens ? Tout se résume à une compréhension étonnante : l’endroit où nous devrons être est celui où nous serons. Joseph devait être en Egypte. Jacob et les frères ont dû descendre en Egypte et y rester pendant 210 ans. A qui la faute ? Qui en était la cause ? Ce n'était pas Jacob ou les frères, c'était la Lumière. Le Créateur avait besoin que cela se produise.

 

Cela s'applique à nous tous. Lorsque nous disons : « J'ai fait une erreur stupide, c'est pour cette raison que je suis dans ce pétrin », nous avons vraiment besoin de séparer ces deux affirmations. Peut-être avons-nous fait une erreur ou peut-être n’avons-nous pas fait d’erreur. Mais si nous sommes dans ce désordre, c'est parce que nous devons y être. Il y a des centaines de chemins différents qui auraient pu nous y mener, mais au final c’est là que nous devions nous trouver. Cela aurait pu être à travers ce que nous appelons nos erreurs ou cela aurait pu être d'une autre manière. Mais l’endroit où nous sommes est celui où nous devons être, pour notre âme, notre correction et pour ce que nous avons à faire dans ce monde.

 

Cela ne veut pas dire que nous ne faisons pas d'erreurs. Jacob a-t-il fait une erreur ? Probablement, oui. Mais est-ce la cause ou la raison pour laquelle Joseph a été vendu ? Non. C'était parce que Joseph devait être vendu et être en Egypte. Ses frères avaient–ils tort ? Probablement. Mais sont-ils la raison pour laquelle Joseph était en Egypte ? Non. Joseph devait y être. La femme de Potiphar a-t-elle commis une erreur en accusant Joseph de viol ? Oui. Mais était-ce la raison pour laquelle Joseph s'est retrouvé en prison ? Non, il devait s’y retrouver. Les erreurs que nous faisons doivent être séparées de l’endroit où nous nous retrouvons, parce que nous nous retrouvons là où nous devons être.

 

Nous devons nous rappeler que, oui, lorsque nous faisons une erreur, nous devons en tirer des leçons et peut-être que nous devrions nous purifier de cette erreur, mais nous ne pouvons pas penser que c’est à cause de cette erreur que nous sommes là où nous sommes. L’endroit où nous nous trouvons est celui où la Lumière du Créateur dit que nous devons nous trouver, pour des raisons que, souvent, nous ignorons. Nous devons être là, et toute erreur que nous faisons, ou que font les gens, n'influence pas l’endroit où nous sommes. La seule influence est la façon dont nous y arrivons.

 

Dans le Zohar il est écrit que Jacob devait aller en Égypte comme prisonnier. Il devait être enchaîné et tous ses enfants devaient y descendre comme prisonniers. C'est une des façons qui aurait pu amener Jacob en Égypte. Mais comme Jacob s'était purifié et qu’il était une âme élevée, il n’a pas modifié l’endroit où il allait être et de toute manière il a fini en Égypte. Mais il ne fut pas enchaîné, il fut l’invité du pharaon. Il y avait des centaines de possibilités différentes pour lui de descendre en Egypte, mais puisqu'il devait être en Egypte, c'est là qu'il s’est retrouvé.

 

Lorsque nous comprenons cela, la colère et le ressentiment que nous avons envers nous-mêmes et envers les autres changent énormément. Lorsque nous comprenons vraiment cela, nous pouvons commencer à nous rappeler de séparer les erreurs que nous avons faites ou les choses négatives que les gens nous ont fait de là où nous nous trouvons, parce que là où nous nous trouvons est là où le Créateur et notre âme ont besoin que nous soyons. Nous aurions pu y arriver de bien des façons, mais aucune n'influence réellement l'endroit où nous nous trouvons parce que c'est là que la Lumière du Créateur et notre âme ont besoin que nous soyons.

 

Vivre cette compréhension peut changer nos vies. Combien de fois nous disons : « J'ai fait une terrible erreur, c'est pour cela que je suis dans ce pétrin » ? Mais si nous vivons cette compréhension, nous savons que oui, il est possible que nous ayons fait une erreur, mais ce n'est pas la raison pour laquelle nous sommes dans ce pétrin. Nous sommes dans ce pétrin parce que notre âme a besoin d'y être. Jacob devait être en Egypte. Joseph devait être vendu et être en prison. Joseph devait être le commandant en second et Jacob et les autres enfants devaient descendre en Egypte. Tous ces faits sont immuables parce que c'est ce dont ils avaient besoin pour leurs âmes. La façon dont ils sont arrivés, que Jacob, Joseph ou des milliers de personnes différentes aient fait une erreur, n'est qu'une des voies qui ont été préparées parce que cela aurait pu se produire de cent manières différentes.

 

Cette compréhension nous permet de séparer tout le ressentiment et la colère que nous avons à l'égard de ceux qui, croyons-nous, nous ont mis là où nous sommes, et même séparer la colère ou le ressentiment envers nous-mêmes de nous être retrouvés là. Nous devons nous rappeler que, comme le Roi David nous le dit, c'est presque une ruse. Il y avait des centaines de façons d'arriver au même endroit, mais nous devions arriver à cet endroit-là.

 

Par conséquent, Joseph dit à ses frères de ne pas se mortifier parce que la vérité est qu'il les aime et qu'ils doivent probablement corriger quelque chose en eux, c'est pour cette raison qu’ils ont ressenti cette haine. Mais ne pensez pas une seule seconde que Joseph leur dit qu'il est en Egypte à cause d'eux. Il leur dit : « Je suis en Egypte parce que le Créateur avait besoin de moi ici. Parce que j'avais besoin de sauver le monde de la famine et que je devais faire le travail spirituel pour que Jacob et vous, mes frères, fassiez votre travail pendant les 210 années suivantes. Je ne suis pas ici à cause de vous. Je suis ici pour le Créateur. »

 

Cette leçon est pour chacun de nous. Peu importe la situation dans laquelle nous nous trouvons, ce n'est la faute de personne si nous y sommes. Il se peut qu’il y ait eu des erreurs qui ont été commises sur le chemin qui nous a amené ici, mais l'endroit où nous nous trouvons est celui où le Créateur veut que nous soyons. Et si nous sommes capables de comprendre cela, une grande partie du ressentiment et de la colère envers les autres et envers nous-mêmes sera éliminée.

 

Pendant le Shabbat Vayigash, Joseph dit à ses frères : « Ne pensez pas que je suis ici à cause de vous. Je suis ici à cause du Créateur. Des milliers de personnes m'ont fait des choses qu'elles n’auraient jamais dû me faire sur le chemin qui m’amène ici, mais j'allais tout de même y arriver. Même les choses que vous ou moi avons faites n'auraient pas changé l'endroit où je me suis retrouvé. Elles auraient seulement changé la façon dont j’y serais arrivé. » Et, bien sûr, nous voulons tous le chemin agréable, pas le plus difficile. Mais peu importe où nous sommes, nous ne pouvons pas nous en vouloir à nous-mêmes ou aux autres ; nous pouvons seulement dire : « C'est là que le Créateur a besoin que je sois. »

 

En comprenant cela, nous éliminons une grande partie de la colère et du ressentiment que nous avons envers les autres et envers nous-mêmes. Joseph dit à ses frères de ne pas faire l'erreur que font les gens en général, de penser que les erreurs, les siennes ou celles des autres, nous conduisent à une certaine situation. Le Créateur avait besoin de nous là. Notre âme devait être là et c'est la raison pour laquelle nous y sommes. L’endroit où nous nous sommes retrouvés est celui où le Créateur a besoin que nous soyons. Si nous mettons en pratique cet enseignement et cette compréhension, cela peut complètement et radicalement changer nos vies.

 

Par Michael Berg
20 Décembre 2017