Le secret du mot Alliance | Kabbalah Centre France

Le secret du mot Alliance

La portion Mishpatim est un peu la suite de Yitro, la portion précédente, où la Révélation du Mont Sinaï, la révélation de la totalité de la Lumière du Créateur et de la Lumière de l'Immortalité eut lieu.

 

Chronologiquement, il y eut la Révélation du Mont Sinaï, les Dix Commandements, qui conduisirent Moïse à gravir le Mont Sinaï pendant quarante jours et quarante nuits pour recevoir le reste de la Torah, le reste de la Lumière et la Sagesse de la Révélation. Mais il y a un moment à la fin de la portion Mishpatim où l’on dit que Moïse écrit ce qu'il a reçu, se réveille le lendemain matin et construit douze autels pour chacune des douze tribus - ce qui représente une manière de se rapprocher de plus en plus de la Lumière du Créateur - et ils ont fait des sacrifices sur les autels pour chacune de ces douze tribus. Moïse prend la moitié du sang et le verse sur l’autel et ensuite il prend ce que l’on appelle le Sefer ha-Brit, le Livre de l’Alliance et le lit aux Israélites en disant : « Tout ce que dit le Créateur, nous l’écouterons et nous le ferons. » Puis Moïse prend le sang et l'asperge sur les Israélites, leur disant qu’il s’agit du sang par lequel le Créateur a fait Alliance avec eux, les Israélites, sur toutes ces choses.

 

Je veux donc me concentrer sur ce concept appelé Sefer ha-Brit, le Livre de l’Alliance et plus important encore, ce que le secret du mot brit littéralement « Alliance » représente pour notre travail spirituel. Dans le chapitre huit du Sefer Yetsira, le Livre de la Formation, on parle de la Création du monde et l’on dit qu’à l’intérieur se trouve le secret de la signification de brit. Le grand Kabbaliste Le Gaon de Vilna, dans son commentaire sur le Livre de la Formation, parle de ce secret.


Dans la Torah, nous trouvons très souvent le mot brit ou Alliance ; par exemple, la circoncision d'Abraham est appelée une alliance. Une alliance peut être comparée à une personne qui aime beaucoup quelqu'un et veut faire quelque chose pour s'assurer qu'ils ne se sépareront jamais. Ainsi, Le Gaon de Vilna demande : « Comment est-il possible d'essayer de créer un lien qui ne pourra jamais être rompu ? Qu’est-ce qu’une personne qui aime beaucoup quelqu'un, mais doit s’en séparer physiquement, peut faire pour s'assurer de créer un lien qui durera pour toujours ? »

 

L’une des façons de le faire pour une personne consiste à donner à cette autre personne la chose la plus importante pour elle. Par exemple, disons qu'une personne a collectionné des diamants tout au long de sa vie, a passé ses cinquante dernières années à parcourir le monde pour les collectionner et possède les dix diamants les plus chers et les plus beaux au monde. Si quelqu'un lui demande quelle est la chose la plus importante dans sa vie, elle répondra que c’est sa collection de diamants. A présent, elle a un ami qui part et qu’elle ne verra pas pendant cinq ans et elle lui donne son diamant le plus précieux. Ce que Le Gaon de Vilna enseigne c’est que l'objet physique - le diamant dans ce cas - n'est pas vraiment important, mais c’est l'esprit et le cœur de la personne qui fait le don, aspects qui sont liés à ce diamant, afin que désormais son ami puisse penser toujours à elle et vice versa.

 

Le Gaon de Vilna explique que cette personne  a donné à son ami une chose qui concentre toutes ses pensées et son cœur, d'où le mot alliance qui est en fait une promesse. Il dit que le concept d'alliance, c’est lorsque nous donnons à quelqu’un ce qui est le plus important pour nous, et en le donnant, quoi qu'il arrive, nous penserons toujours à cette personne. Il s'agit d’une promesse parce que cette personne possède ce qui compte le plus pour nous et, par conséquent, nous voudrons toujours nous assurer que cette personne aille bien et soit protégée. Par conséquent, nous comprenons que le mot alliance est en réalité une action qui crée la promesse qu'aucune séparation ne pourra avoir lieu entre ces deux personnes. C'est la raison pour laquelle nous trouvons si souvent le concept d'alliance dans la Torah, parce qu’à présent nous comprenons qu'il s'agit d'une action visant à créer la promesse de ne jamais se séparer.

 

La première alliance que nous apprenons est lorsque le Déluge se produit dans le monde, le Créateur conclut une alliance avec Noah et le reste de l'humanité pour que le monde ne soit jamais complètement détruit à nouveau. Et le secret est que l'arc-en-ciel est l'alliance car, comme l'explique le Zohar, c'est en fait un aspect de la Lumière du Créateur donnée à ce monde. L'arc-en-ciel est un élément important de l'essence de la Lumière du Créateur et, par conséquent, en donnant une partie de Son essence avec l'arc-en-ciel, le Créateur ne détruira jamais le monde.

 

En comprenant cela, nous pouvons à présent voir que le véritable don de la Torah, les Dix Commandements et le Zohar, c’est la Lumière qui est en eux. C'est comme si le Créateur avait coupé une partie de Son essence et de Sa Lumière et nous l'avait donnée à travers ces éléments. Alors le Créateur dit à toutes celles et ceux dont le but est de recevoir ce don dans la vie, qu’il a le devoir de prendre soin d'eux, de les protéger et de leur donner la Lumière et les bénédictions, parce qu'ils ont à présent en leur possession ce qui compte le plus pour Lui.

 

Ainsi, nous pouvons commencer à comprendre ce qu’est l'Alliance que le Créateur a donnée aux Israélites. Et cela doit nous donner une nouvelle compréhension de ce que nous appelons l'étude ou la connexion à la Lumière de la Torah, la Lumière du Zohar. Le Créateur nous a donné Son essence et Sa Lumière en eux, quelque chose qui fait que si nous les conservons, nous forçons presque le Créateur à prendre soin de nous. Nous forçons presque le Créateur à nous protéger et à nous donner des bénédictions, parce que nous avons pris désormais ce qui nous est donné : la chose la plus importante pour la Lumière du Créateur.

 

Ce qu’est la Torah, et plus important encore ce qu’est le Zohar, c’est le Créateur qui littéralement se sépare de l’essence de Sa Lumière et nous donne l'opportunité de la saisir. Contrairement au cas où c’est un ami qui donne quelque chose à un autre, ici, il ne dépend que de nous de la saisir. Alors ce qui est arrivé au Mont Sinaï à travers les dix Commandements, la Révélation de la Torah et plus tard dans la manifestation du Zohar, c’est que le Créateur prit son essence et l’a mit dans le pack appelé le Zohar et la Torah. Le Créateur dit à la personne qui prend la plus grande partie de la Lumière du Zohar : « Tu m'as forcé à m'attacher à toi, à te protéger, à faire rayonner sur toi Lumière et bénédictions. » Le Créateur a placé dans ce monde des lieux où Son essence existe et nous avons l'opportunité de nous y accrocher. Une fois que nous le faisons, non seulement nous recevons la Lumière et les bénédictions, mais nous avons désormais en nous l'aspect le plus important de la Lumière du Créateur et, quoi que nous fassions d'autre, nous avons attiré à nous la protection et les bénédictions de la Lumière du Créateur.

 

C'est le secret qui sous-tend le passage dans la portion Mishapatim qui dit qu’une Alliance fut créée. Car, avant le moment du Mont Sinaï, l'essence de la Lumière du Créateur pouvait être attirée par le travail spirituel, mais c'était quelque chose qui, pour le dire d'une manière ou d'une autre, ne pouvait pas être maintenue. Avant la révélation du Mont Sinaï, nous pouvions attirer une partie de la Lumière dans notre vie et dans le monde, puis vint la manifestation de ce que nous appelons la Torah et le Zohar, dans lesquels le Créateur plaça Son essence et dit : « Je me remets à présent entre vos mains, je suis à votre disposition pour que vous puissiez me garder. »


Par Michael Berg
7 février 2018