Le créateur est en contrôle | Kabbalah Centre France

Le créateur est en contrôle

Le créateur est en contrôleLa partie de Nasso explique ce qu’il faut faire lorsque nous devons corriger toute action négative que nous avons faite. Fait intéressant, cependant, cette partie alors commence en ce référant à une seule des nombreuses actions négatives possibles qu'une personne puisset faire : le vol. Mais si cette partie veut nous indiquer comment corriger toute action négative, pourquoi parler en termes généraux, ne parlant que du vol ? Pourquoi, parmi les nombreuses actions négatives que les gens peuvent faire, le vol est-il choisi comme exemple ?

 

Le Sfat ha Emet, en répondant à cette question, nous donne un grand aperçu de toutes les actions négatives. Il écrit : « Si une personne comprend et se souvient toujours que tout est du Créateur, et que le Créateur contrôle toute la création, il ne pourra pas effectuer d'action négative. »
Et c’est l’un des principes de base d’une vraie vie spirituelle, que la plupart d’entre nous comprenons, mais ne vivons pas pleinement. Si nous le faisions, nous ne serions jamais contrariés par des événements extérieurs, nous ne deviendrions pas tristes, ni volerions, ni mentirions ni ne tricherions, car nous saurions que tout est du Créateur. Si nous vivions vraiment comme cela, nous ne pourrions jamais devenir jaloux des autres, car nous saurions que le Créateur est en contrôle et ce qui est censé nous arriver, arrivera.

 

En comprenant cela, nous pouvons essayer de répondre à la question posée de savoir pourquoi, en essayant de nous apprendre à corriger toutes les actions négatives, la Torah choisit le vol comme exemple. C’est parce que la source et le fondement de toutes les actions négatives sont la conviction de la personne que tout ne vient pas du Créateur et que le Créateur n’est pas en contrôle. En substance, lorsque nous faisons une action négative, c'est comme si nous volions au Créateur; la Torah nous enseigne ici que le vol est la base de toutes les actions négatives - non pas de voler à d'autres personnes, mais plutôt d'un vol spirituel du Créateur.

 

C’est une compréhension profonde que le Sfat ha Emet partage avec nous ce Shabbat Nasso : tout appartient au Créateur, le Créateur contrôle tout, et donc, en agissant autrement, c’est comme si nous volions le Créateur. Espérons que cette leçon puisse être utilisée comme un tremplin pour notre croissance spirituelle, pas seulement le jour du Shabbat Nasso, mais toujours.

 

Par Michael Berg