La raison pour laquelle nous chutons | Kabbalah Centre France

La raison pour laquelle nous chutons

Le processus de purification d'un individu de la « tzara'at », la lèpre, se produit dans la portion de Metzora. Cependant, on n’y parle pas spécifiquement que de la lèpre, mais également de la purification de tout individu qui s’est retrouvé dans les ténèbres à cause de ses propres actions négatives.

 

On dit que la personne atteinte de la lèpre est envoyée hors de la ville où elle habite. Après sept jours, le « Kohen », le prêtre, sort également de la ville et vérifie si cette personne a subi une purification suffisante; si c'est le cas, il est alors autorisé à revenir en ville. Tout ce processus du « kohen » qui cherche à savoir si cette personne peut revenir ou non, les Kabbalistes nous enseignent ici des secrets d’un niveau incroyable - un secret sur lequel repose tout le travail spirituel.

 

Le but du travail spirituel, expliquent-ils, est de récupérer des étincelles de lumière qui ont été livrées au côté négatif, appelé « klipot ». Ces étincelles de Lumière en sont arrivées là, à l'origine, par ce que nous appelons le péché originel ou la chute d'Adam et, malheureusement, au cours de l'histoire, l'humanité a également collectivement envoyé ces étincelles au côté négatif. Et le « Gemar HaTikun », la fin de la correction, se produira lorsque ce que l’on appelle les 288 étincelles s’élèveront du côté négatif.

 

Il existe des moyens d’élever ces étincelles par le biais de nos connections et de notre travail spirituel, mais il ya aussi un élément très important auquel nous ne prêtons pas attention et qui est crucial pour le processus. Chaque vendredi soir au Shabbat, nous chantons un verset qui se traduit par: «l'âme se réveille la nuit et c'est à ce moment-là qu'elle nourrit notre foyer». Les kabbalistes expliquent que «la nuit» fait référence aux moments où nous nous trouvons dans l’obscurité, et que nous devons savoir que ce n'est pas par erreur que nous sommes là. Pourquoi? Parce que c'est dans l'obscurité, dans le royaume des « klipot », où résident les étincelles que nous devons élever.

 

Par conséquent, lorsque nous nous trouvons dans l’obscurité, les étincelles jaillissent sur notre âme. Et lorsque nous sommes reconnectés à notre conscience, nous sommes alors en mesure d'élever toutes ces étincelles qui s'étaient attachées à nous. Cependant, si nous ne sommes pas conscients de ce qui vient de se passer dans l’obscurité et que nous souhaitons simplement passer à autre chose et l’oublier, nous n’aurons pas la possibilité d’élever ces étincelles. Il est donc extrêmement important d’apprécier cela, cette appréciation de pouvoir activer le processus d’élévation des étincelles chaque fois que nous sortons d’un moment d’obscurité. Parce que si suffisamment d’étincelles sont élevées, cela apportera non seulement toute la Lumière dont nous avons besoin dans nos propres vies, mais également la fin de la douleur, de la souffrance et de la mort dans ce monde.

 

C'est vraiment un enseignement incroyable: la raison pour laquelle nous chutons, pour laquelle nous sommes dans l'obscurité, c'est parce que nous devons être à proximité de ces étincelles qui sont toujours sous le contrôle du côté négatif, de sorte que lorsque nous nous élevions, nous puissions élever ces étincelles avec nous.
Par conséquent, nous devons apprécier les moments d'obscurité, sachant que c'est pendant ces moments-là que des étincelles se fixent à nous, afin que nous puissions ensuite les élever. C'est pourquoi, dans le travail spirituel, il semble toujours y avoir des cycles d'inspiration suivi d’un manque d'inspiration, la lumière et les ténèbres; c’est pendant ces moments où nous sommes à la place la plus basse que les étincelles s’attachent à nous, puis, lorsque nous sommes réveillés et connectés à nouveau, nous les élevons. Par conséquent, l’un des cadeaux que nous pouvons recevoir durant le Chabbat de « Metzora », est la compréhension du fait que, à tout moment de notre vie, lorsque nous nous sentons faibles et déconnectés, c’est un moment important. Parce que lorsque nous nous reconnectons, nous sommes en mesure d'élever des étincelles qui se sont attachées à nous.

 

Par Michael Berg