Être comme la lumière | Kabbalah Centre France

Être comme la lumière

Alors que nous entrons dans la portion de Vayelech, nous entrons également dans le mois de Tichri (de la Balance) et les fêtes de Rosh Hashana. La partie de Vayelech est l'une des plus courtes de la Bible et nous savons que là où il y en a moins, il y en a toujours plus - ce qui en fait l'une des semaines les plus puissantes de l'année pour inspirer le changement intérieur et la proximité avec le Créateur.

 

Rosh Hashana est la naissance de l'humanité, la naissance d'Adam et Eve. C'est aussi la naissance d'un cycle complètement nouveau - un nouveau mois, une nouvelle année. Nos études au Centre de la Kabbale nous ont appris que le niveau du germe - le début - contient tout. En fait, nous nous encourageons mutuellement à prendre des précautions supplémentaires le premier jour d’un nouveau mois, car nos actions et notre conscience de ce jour ont une influence directe sur tous les jours du mois qui suit. Si cela est vrai chaque mois, combien plus ça doit l'être pour l'année.

 

Il est intéressant de noter que nous ne bénissons pas le mois de Tichri, comme nous le faisons pour tous les autres mois lors du shabbat qui précède le premier jour du mois, et il est écrit que la raison est que nous ne demandons pas ce que le Créateur peut faire pour nous ce mois-ci, mais demandons ce que nous pouvons faire pour nettoyer notre ardoise afin que nous puissions participer à cette naissance de l’humanité – de façon différente d’avant.

 

En d'autres termes, ce qui nous est demandé à présent, c'est d'être comme la Lumière.

 

La lumière donne. La lumière est miséricordieuse. La lumière est gentille. La Lumière voit la perfection qui existe en nous, et donc la Lumière croit que nous sommes capables. La lumière est encourageante. La lumière est altruiste. La lumière est inconditionnelle.

La Lumière, en un mot, c'est l'amour.

 

On dit qu'après un mois à examiner notre négativité, tous ces endroits sombres en nous que nous voudrions changer, nous devrions arriver à Rosh Hashana comme si nous étions une personne complètement différente. Une nouvelle personne C'est notre anniversaire, nous naissons de nouveau. Réjouissons-nous pendant ces jours. Soyons heureux. Voyons seulement le bien. Soyons comme la Lumière.

 

Les kabbalistes enseignent que s'il existe un décret de jugement dans le cosmos destiné à une personne, Dieu nous en préserve, et que cette même personne, lorsqu'elle en a l'occasion, refuse de juger quelqu'un d'autre, le décret qui lui était destiné, sera supprimé. Dans les jours à venir, évitez de juger qui que ce soit ou quoi que ce soit, pour quelque raison que ce soit. Au lieu de cela, concentrons-nous sur ce qui est juste et complet. Demandons-nous ce que nous pouvons donner plutôt que de prendre. Agissons comme la Lumière et, ce faisant, plantons la meilleure graine possible pour notre nouvelle année et retirons tout jugement qui doit être prononcé pour nous-mêmes et le reste du monde. Et de cette façon, peut-être, juste peut-être, nous pourrions mériter de voir Machia'h, le Messie, de notre vivant.

 

par Karen Berg