Diminuer l’esprit | Kabbalah Centre France

Diminuer l’esprit

La portion Bechukotai commence par : “Im bechukotai telechu”, « Si tu marches sur Ma voie », “ve’natati gishmeikhem beitam,” « Alors tu mériteras toutes les bénédictions que la Lumière du Créateur peut nous donner. » Et le Midrash, au sujet de cette portion, parle du secret sur la signification de « marcher » dans ce contexte. Il nous dit que le roi David disait : « Tous les matins, je me réveillais et avais mon programme du jour, et alors, il se passait quelque chose et mes pas me conduisaient vers un lieu d’étude et de prière. »

 

Alors, qu’est-ce que cela veut dire ? Il s’agit d’un enseignement très important : aucun esprit, seul, n’a la capacité de trouver la bonne voie. Parfois, nous pensons que, si seulement nous avions assez d’intelligence ou de temps, nous pourrions comprendre les choses.


Mais nous devons en venir à la compréhension que notre esprit – et même le plus grand esprit – ne peut pas trouver seul la bonne voie en permanence. Cela ne veut pas dire que nous n’utilisons pas notre esprit, mais cela veut bien dire que nous commençons par un prédicat qui stipule : « Je sais que, peu importe à quel point je vais être intelligent ou à quel point je comprends, la vérité ultime, la direc-tion et la réponse sont quelque chose qui dépasse la capacité de mon esprit et l’esprit humain en gé-néral. Par conséquent, à mesure que je vis ma vie et ma journée, oui, j’utilise toujours mon esprit mais je le diminue aussi. »

 

La vérité et la réponse ultime pour toute question que nous avons ou toute direction dont nous avons besoin, n’est pas quelque chose qui sera atteint simplement par la compréhension de notre esprit. En-core une fois, cela ne nie pas la nécessité d’utiliser l’esprit mais cela signifie bien que nous devons avoir l’humilité et la clarté que notre esprit ne nous mènera pas jusqu’au bout…Il ne le peut pas ; il n’en a pas la capacité. Cependant, en utilisant et en diminuant simultanément l’esprit, et en se rappe-lant constamment que la fin du chemin ne peut pas être là où notre esprit veut nous emmener parce qu’il est limité, nous obtenons les messages et les directions d’un endroit plus élevé, de la Lumière du Créateur. C’est par ce travail de conscience, de diminution de notre dépendance à l’égard de la ma-nière dont notre esprit voit les choses et sachant que notre esprit, seul, ne nous mènera pas là où nous devons aller, que notre esprit s’élève vers un endroit plus élevé.

 

L’esprit peut être une chose très puissante, mais il peut également être une barrière entre notre vie et la Lumière du Créateur. Donc, bien que nous devions utiliser l’esprit en permanence, nous devons également être conscients du fait que nous ne voulons pas être uniquement dépendants de lui. Nous devons constamment diminuer nos esprits d’une manière qui permet à nos pensées d’être élevées et reçues d’un plan supérieur. C’est ce que disait le roi David. Il savait que son esprit était limité, et parce qu’il se le rappelait constamment, il finissait toujours par avoir la bonne pensée et se trouver à l’endroit exact où il devait être pour apprendre ou se connecter. Et c’est cet équilibre très difficile entre l’esprit et la diminution de l’esprit qui peut conduire chacun d’entre nous, à l’instar du roi David, vers la bonne direction et la bonne pensée.

 

Nous avons déjà parlé de la manière dont les doutes et les peurs endommagent les canaux d’assistance que le Créateur nous avait préparés lorsque nous sommes nés, et nous avons demandé pour quelle raison ces doutes et ces peurs doivent être permanents. Pour quelle raison ne pouvons-nous pas passer une semaine sans qu’un événement extérieur ou intérieur ne nous préoccupe ? La réponse, qui est liée à cet enseignement, est que l’esprit doit être combattu. L’esprit doit passer par la lutte pour recevoir la vérité. L’esprit doit quotidiennement être bombardé pour que lors de nos com-bats, nous l’élevions pour trouver le bon endroit et nous y emmener.

 

Par conséquent, tandis que nous voulons réveiller la force et désirons ne pas céder au doute et à la peur, parce que nous comprenons qu’agir ainsi endommage les canaux d’assistance que le Créateur nous avait préparés, nous voulons également accepter la bataille de certitude. Parce que cette bataille permet de diminuer l’esprit d’une telle manière que nous pouvons alors trouver la vérité et arriver à un endroit où nous sommes disposés à voir la bonne voie. En tant que telle, la bataille doit être cons-tante. Et plus nous recevons de Lumière lors de Shabbat Bechukotai, plus nous pouvons gagner cette bataille, et plus l’esprit commence à diriger notre vie là où elle doit aller. C’est un immense don d’élévation et de conscience que nous pouvons recevoir en ce Shabbat ; un don où nous pouvons réellement, de manière régulière, trouver à la fois où nous avons besoin d’être et la vérité de chaque jour.

 

Par Michael Berg
9 mai 2018