Créer des ouvertures afin que la Lumière se déverse à l’intérieur | Kabbalah Centre France

Créer des ouvertures afin que la Lumière se déverse à l’intérieur

En différent lieux, de différentes manières et en différentes périodes dans le Talmud et le Zohar, le Créateur dit :

« Ouvrez-Moi un orifice à peine plus large que le chas d’une aiguille et je vous ouvrirai les Portes du Ciel. » La plupart d’entre nous comprennent que cet enseignement signifie que nous devons simplement en faire un peu, créer une petite ouverture et la Lumière du Créateur se déversera et fera le reste. Cependant, nous devons comprendre cet enseignement d’une manière plus profonde.

 

Il y a une histoire dans le second livre de Samuel au Chapitre 7. Le roi David était arrivé à un moment de sa vie où les choses commençaient à s’apaiser et le Créateur lui donna la paix vis-à-vis de tous ses ennemis. Et le roi David dit au Prophète Nathan : « Je songeais à ceci : je suis assis dans cette magni-fique demeure en bois de Cèdre, tandis que l’Arche d’Alliance dans laquelle se trouvent les Tables, manifestation physique la plus importante de la Lumière du Créateur dans ce monde, ne repose pas dans un endroit agréable. Cela n’a pas de sens. »

 

Nathan ne sut pas vraiment quoi répondre au roi David et dit : « Quoi qu’il y ait dans votre cœur, allez-y faites-le. Le Créateur est avec vous. » Cette nuit-là, le Créateur se révéla au Prophète Nathan, lui montrant la prophétie suivante à l’attention du roi David : « Vas voir Mon serviteur David et dit lui que je n’ai jamais eu de demeure. Il y avait une tente dans laquelle je me trouvais avec Moïse et le Tabernacle se trouvait dans le désert mais j’ai été une sorte de voyageur. Durant tout ce temps, des centaines d’années depuis le temps de la sortie d’Égypte, je n’ai jamais commandé une seule fois qui que ce soit de Me construire une demeure. Ton idée est juste, roi David. Je vais construire un lieu de repos physique dans lequel la Lumière du Créateur reposera. On construira un bâtiment. Une fois qu’il sera prêt, la paix demeurera dans le monde et il règnera une immense quantité de Lumière non seulement dans ce lieu mais aussi dans le monde entier. »

 

Il y a eu un temps très tumultueux, du temps des prophètes au temps des juges, au temps des rois, au temps du roi David. Donc, le Créateur dit à Nathan de dire au roi David : « Lorsque tu quitteras ce monde, je te fais la promesse que le royaume de ton fils, » que nous savons être le roi Salomon, « sera également un royaume très paisible. Il construira un lieu où je me reposerai. Et je donnerai à ton fils la paix éternelle. » Et il nous est dit dans le Zohar qu’il n’y avait pas un temps dans le monde qui fut aussi paisible en Israël ou dans le monde entier qu’au temps du roi Salomon.

 

Le Créateur dit : « Je serai comme un père pour ton fils, Salomon, et il sera comme un fils pour Moi. » Puis il poursuivit et fit quelques promesses de plus au roi David : « Toute ma bonté ne quittera jamais le roi Salomon. Et, jusqu’à la Fin de la Correction, tu seras en permanence le canal. » Les kabbalistes enseignent que le Messie (la Conscience messianique), l’âme qui viendra dans ce monde pour mettre un terme à la douleur, la souffrance et la mort, sera l’âme du roi David ; c’est là qu’il reçoit cette puis-sance.

 

Nathan se réveilla de la vision et dit au roi David tout ce qu’il vit. Mais pourquoi le roi David mérite tout cela maintenant ?

 

Le Créateur dit quelque chose de très intéressant : « Toutes ces années, personne ne demanda un lieu de repos et Je n’ai pas demandé de lieu de repos. Mais tu l’as fait. » Et alors c’est presque comme si un flot de bénédictions, un flot de Lumière s’ouvre pour le roi David. Il s’agit du secret de, « Ouvrez-Moi un orifice à peine plus large que le chas d’une aiguille. » Parce qu’il y a des moments, très sou-vent, où le Créateur attend simplement de nous inonder de bénédictions. Dans ce cas, cela arriva parce que le roi David cessa de penser à lui-même et demanda : « Que puis-je faire pour le monde ? Que puis-je faire pour la Lumière du Créateur ? » C’est tout ; il n’avait seulement qu’à poser la ques-tion et le flot se déversa.

 

La Lumière du Créateur attend de déverser les bénédictions. Comment réveillons-nous cela ? Par cette compréhension. Il ne s’agit pas de ce que nous faisons. Il s’agit d’une simple question que nous posons et d’un simple désir que nous réveillons. Si le roi David n’avait pas posé cette question, le réveil de la Lumière du Temple, et la promesse que le roi David serait le Messie et mettrait fin à la douleur, la souffrance et la mort dans ce monde, n’auraient pas été révélés.

 

Les choses que nous bloquons à cause de notre manque d’ouvertures sont incroyables. Pourquoi est-ce que nos petites ouvertures ne créent-elles pas le flot qu’a créé le roi David ? Parce que nous ne l’apprécions pas. Nous le disons et le comprenons mais y croyons-nous vraiment ? Pour que le roi Da-vid pose la question : « Comment se fait-il que je sois dans cette magnifique demeure et que la Lu-mière du Créateur ne dispose pas d’un lieu de repos ultime ? », signifie qu’il avait l’appréciation de ce que la plus petite ouverture pouvait faire et, par conséquent, la Lumière se déversa sur lui. Nous de-vons vraiment être capables de savoir que ce qui est arrivé au roi David – les promesses du Créateur à son égard, et la Lumière qui les accompagnait – peut également se produire à partir de nos petites ouvertures.

 

Nous prions en permanence, lisons le Zohar en permanence, mais combien d’entre nous pensent vrai-ment que ce flot peut nous parvenir ? La prophétie qui parvint à Nathan pour le roi David ainsi que toutes ces fascinantes bénédictions et cette Lumière que le roi David reçut, vinrent d’une seule petite connexion. Cependant, si nous n’y croyons pas et ne l’apprécions pas, elle ne peut pas se produire. Nous devons vraiment savoir qu’à partir de la plus petite ouverture, une Lumière abondante peut se déverser. Et si nous savons cela, alors nous pouvons le créer.

 

Par Michael Berg
25 avril 2018