Briser les limites qui entourent nos bénédictions | Kabbalah Centre France

Briser les limites qui entourent nos bénédictions

Le début de la portion Ki Tisa parle de la grande Lumière qui a été révélée à travers la construction du Mishkan, le Tabernacle. En expliquant le type de Lumière qui fut  révélée, les Kabbalistes citent un verset des Proverbes qui dit que le don de l'individu - ou son éveil ou son désir de donner et de partager – éliminera ses limites.

 

Au cœur de ce verset et enseignement il y a le concept de ce que Rav Ashlag appelle devekut, qui est le vrai sujet de la sagesse de la Kabbale : l'attachement de notre âme à la Lumière du Créateur et le sentiment de cet attachement qui va bien au-delà du physique. Les bénéfices de cette union, du rapprochement de notre âme à la Lumière du Créateur, sont si puissants que si nous concentrons vraiment notre travail et notre conscience à se rattacher davantage à la Lumière du Créateur, toutes les limites et les blocages de notre vie disparaissent.

 

Mais comment rendre ce concept de devekut un peu plus pratique ? Il y a un outil simple que nous pouvons tous commencer à utiliser. Rav Ashlag explique que toute douleur, manque, obscurité ou tristesse que nous éprouvons n'a qu'une seule cause : la distance entre, ou la séparation de, notre âme et la Lumière du Créateur. Nous pourrions penser que c'est la faute d’une personne ou d’un incident dans notre vie, mais ce n'est pas vrai. Il n’y a qu’une vraie raison - notre âme est distante. Plus elle est distante et séparée de la Lumière du Créateur, plus la tristesse, les ténèbres et le manque se manifesteront dans notre vie.

 

Par conséquent, Rav Ashlag nous dit que l'outil que nous pouvons utiliser lorsque nous sommes dans les moments de tristesse ou d'obscurité est de nous interrompre, et au lieu de nous laisser aller, de nous dire : « Je sais pourquoi cela se produit. Je sais pourquoi j'éprouve cette obscurité et cette tristesse. C'est parce que mon âme n'est pas attachée comme elle devrait l'être à la Lumière du Créateur. » Et cette pensée, à elle seule, initie le processus de reconnexion et crée le rapprochement à la Lumière du Créateur. Comprendre que la raison pour laquelle notre âme est venue dans ce monde, est de se rattacher complètement à la Lumière du Créateur, ce qui rend le concept de devekut beaucoup plus pratique, et n’en fait pas seulement un concept spirituel abstrait.

 

Les Kabbalistes disent que lorsqu’un individu éveille le désir de son âme à se reconnecter et à se rattacher à la Lumière du Créateur, il brise les limites de son désir spirituel, et alors toutes les autres limites disparaissent grâce à cela. Nous avons déjà appris que la vie d'une personne est planifiée dès la naissance. Toutes les bénédictions potentielles, toute la croissance potentielle, tout ce qui peut potentiellement se manifester dans la vie de cette personne est planifiée, comme c'est également le cas lors de Rosh Hashanah. Mais que se passerait-il si nous voulions plus que cela ? Que se passerait-il si nous voulions briser les limites qui ont été créées pour nous ? La seule façon de briser les limites des bénédictions qui ont été préparées pour nous est d'aller au-delà des limites de notre propre désir spirituel.

 

La plupart des personnes, je crois, ressentent le désir de se connecter à la Lumière du Créateur dans sa forme la plus pure. Oui, parfois nous pensons aussi aux bénédictions dont nous pourrions bénéficier mais dans sa forme la plus pure, nous avons tous un certain désir d’obtenir le devekut, l'union avec la Lumière du Créateur. Et si cela reste constant, alors les limites qui couvrent nos bénédictions restent constantes. Nous pouvons recevoir des bénédictions mais jusqu'à une certaine limite. Parce que si notre désir de nous rapprocher de la Lumière du Créateur reste restreint, les limites pour recevoir des bénédictions seront également restreintes. Mais si nous pouvons éveiller un plus grand désir de connexion entre notre âme et la Lumière du Créateur, nous brisons également les limites que nous avons pour recevoir des bénédictions.

 

L'éveil d'un plus grand désir de connexion à la Lumière du Créateur brise les limites autour de nos bénédictions, et ainsi enseignent les Kabbalistes, une personne peut se connecter au niveau où les bénédictions sont illimitées. Le roi David dit dans les Psaumes, lorsqu’il parle des bénédictions qu'il désire éveiller : « Ma coupe déborde de bénédictions. Cela brise les limites de la coupe. » Et nous aussi, nous pouvons et devons vraiment réussir à briser les limites qui entourent nos bénédictions. Mais il n'y a qu'une seule façon de le faire, et cela consiste à devoir briser les limites de notre désir spirituel.

 

Par conséquent, nous devrions tous nous demander : « Mon désir a-t-il augmenté ? Est-il constant ? S’il est constant, alors les limites autour de nos bénédictions seront également constantes. Et bien que la plupart d'entre nous n'aient pas été constamment motivés à briser les limites de notre désir spirituel pour obtenir une union totale avec la Lumière du Créateur, en comprenant simplement que la manière de briser les limites autour de nos benedictions consiste à avoir le désir de le faire, cela enclenche le processus.

 

Si nous voulons éliminer un blocage et qu'une bénédiction soit illimitée, nous devons
dépasser les limites de notre désir spirituel. Si notre désir spirituel est le même d'une semaine à l'autre, d'un mois à l'autre et d'une année à l’autre, alors les bénédictions continueront également à être les mêmes dans leur état limité. Par conséquent, nous devons utiliser l'outil dont Rav Ashlag parle, et être clairs que chaque fois que nous ressentons la tristesse, l'obscurité ou la douleur, nous devons nous interrompre et dire : « Je sais qu'il n’y a qu’une seule raison pour laquelle je vis cela. Parce que la connexion de mon âme à la Lumière du Créateur est limitée, et je veux qu'elle devienne illimitée. Je veux briser les limites de mon désir spirituel. J'ai besoin de trouver de nouvelles façons d'éveiller un plus grand désir. »

 

C'est l'une des opportunités qui s'offrent à nous pendant ce Shabbat Ki Tisa. Et bien entendu, nous la voulons non seulement pendant ce Shabbat, mais pour avoir toujours cette compréhension et conscience, tout au long de notre vie, afin que nous puissions éveiller le devekut, l'union de notre âme avec la Lumière du Créateur, brisant ainsi les limites et insufflant des bénédictions illimitées dans nos vies.


Par Michael Berg
28 Février 2018