Avoir la vision du but de notre âme | Kabbalah Centre France

Avoir la vision du but de notre âme

Le début du mois, Rosh Chodesh, ou la Nouvelle Lune, est un moment très important, car quelle que soit la conscience que nous ayons au cours de ces premières 24 heures, nous pouvons la manifester tout au long du mois. C’est pourquoi, il est important que nous entrions dans chaque nouveau mois en  comprenant ce qui nous est disponible afin de pouvoir éveiller cette conscience. Ainsi, puisque nous entrons dans le mois du cancer, ou Tammuz, nous voulons savoir quels cadeaux nous seront disponibles, afin de savoir où nous concentrer.

 

Dans « le Livre de la Formation », l'un des plus anciens ouvrages kabbalistiques, écrit par Abraham le patriarche, il y parle des différentes énergies de chacun des douze mois, en expliquant que, ce qui est unique dans le mois du Cancer est que les yeux, la capacité à voir, ont été créés au cours de ce mois. Évidemment, quand on parle de vision, il ne s'agit pas simplement de la capacité physique de voir ; il y a quelque chose de plus profond et de plus important derrière cette compréhension. En tant que tel, je voudrais partager une idée sur la vision spirituelle et sur la façon dont nous pouvons regarder nos vies différemment de ce que nous faisons actuellement.

 

L'idée est liée à l'histoire de la portion de la Torah « Shlach Lecha » des 12 espions. Quand les Israélites ont quitté l’Égypte, ils sont arrivés à la frontière de ce qu’on appelait le pays d’Israël et ils ont envoyé douze espions pour qu’ils puissent revenir faire un rapport sur le pays. Dix des douze espions sont revenus au bout de quarante jours et avaient des choses terribles à dire : les peuples qui vivaient là, étaient des géants beaucoup plus puissants que les Israélites et ils ne laisseraient jamais les Israélites y vivre en paix. Ce n’était donc pas, disaient-ils, une excellente idée pour eux d’essayer d’entrer dans ce pays. Et comme beaucoup d’entre nous le savent, la plupart des Israélites ont cru les dix espions qui avaient de mauvaises choses à dire et ont décidé de ne pas y entrer. Aucune de cette génération jusqu’à ce jour, n’a jamais réellement mis le pied sur la terre d’Israël.

 

Maintenant, je veux me concentrer sur une question posée par les kabbalistes. Les espions ont été envoyés par Moïse pour revenir avec un rapport, et c’est ce qu'ils sont revenus faire et ce qu’ils ont dit, était absolument la vérité ; ces gens étaient des géants, impossibles à vaincre. Les personnes qui vivaient dans le pays n'allaient pas permettre à ce grand groupe de personnes d'y entrer et d’y vivre en paix. Quel était alors le but d'envoyer les espions si Moïse savait que leur seul rapport véridique pourrait être que c'était une tâche impossible ?

 

La réponse des kabbalistes ne concerne pas seulement cette histoire, mais plus important encore, nos vies. Chacun de nous vient au monde pour accomplir certaines choses et pour influencer un certain nombre de personnes. Peut-être que c'est juste notre famille, peut-être que c'est notre groupe d'amis, ou peut-être que c'est encore plus large que cela, mais chacun de nous a un travail dans ce monde pour lequel notre âme est venue, une tâche qui ne peut être accomplie par aucune autre personne. Comment pouvons-nous avoir la vision de ce qu'est cette tâche, le but de notre âme? Comment savons-nous si nous allons dans la bonne direction?

 

Les kabbalistes nous disent que, si ce que nous comprenons de ce qu’est le but de notre âme dans ce monde nous semble possible, que nous croyons avoir la sagesse, les moyens et la capacité de le réaliser, alors ce n'est pas notre but. Parce que le but pour lequel nous sommes venus dans ce monde, si nous le voyons d’où nous sommes en ce moment, devrait nous sembler presque impossible à accomplir. Si nous pensons comprendre pourquoi nous sommes ici et penser que nous pouvons voir comment le faire, nous nous trompons. Avoir une véritable vision de notre objectif signifiera que nous nous demandons : « Comment puis-je éventuellement y parvenir ? Même si j’estime que c’est mon but, je ne vois pas comment je pourrais le faire. » Si nous nous posons ces questions, nous sommes sur la bonne voie, car ce dont nous avons besoin pour atteindre le but pour lequel nous sommes venus dans ce monde est bien plus grande que nos capacités actuelles.

 

Pour revenir à l'histoire des espions, nous avons posé la question suivante : pourquoi Moïse les enverrait-il revenir avec un rapport dont il savait qu'il serait accablant ? Parce qu'il voulait dire aux Israélites et à nous, « Regardez votre vie, regardez votre but et demandez-vous tout le temps : Pourquoi suis-je ici? » Et si nous en avons la vision, et pensons que c'est faisable, et que ce n’est pas écrasant, alors nous n’allons pas dans la bonne direction ; quel que soit notre but, cela sera naturellement écrasant, et c'est pourquoi les espions devaient revenir vers les Israélites et leur dire : « C'est une idée merveilleuse. C’est peut-être même la raison pour laquelle nous sommes dans ce monde, mais nous ne pourrons probablement pas le faire. » Parce que s’ils l’avaient fait, ils auraient creusés un peu plus profondément en eux-mêmes et en leur lien avec la Lumière du Créateur, et auraient pu découvrir de nouvelles forces, capacités et sagesse. Cependant, ils ont dit que c'était accablant et ont donc abandonné. C'était ça l'erreur, leur prochaine pensée aurait dû être de savoir pourquoi ils étaient dans ce monde et ensuite, trouver la force, la connexion et la sagesse pour le faire.

 

L’un des moyens de savoir vraiment si quelque chose est notre but, est de penser à ce que nous ressentons l’être et de nous demander si c’est écrasant. Si cela semble être quelque chose que nous n'avons pas toutes les capacités de faire, alors nous avons probablement raison de dire que c'est notre but. Mais si nous le regardons et disons : « C’est ce pourquoi je suis ici. Bien sûr, cela me prendra du temps, mais je le ferai », alors nous n’avons pas la vision totale du but de notre âme.


C’est une vision que nous voulons vraiment avoir et que nous pouvons intégrer au cours de ce mois du Cancer. Nous voulons pouvoir vivre chaque jour de notre vie en sachant au moins que nous allons dans le sens de la réalisation du but de notre âme en ce monde, un but unique rien que pour nous.
Et avoir une vision de cet objectif, si nous le demandons, est un cadeau que nous pouvons recevoir pendant le mois du cancer.


Par Michael Berg