Un désir d’une plus grande proximité | Kabbalah Centre France

Un désir d’une plus grande proximité

Karen Berg - VaetchananLa portion de cette semaine commence par Moïse implorant le Créateur. Il est dit que Moïse pria de 515 manières différentes, implorant de pouvoir terminer le travail qu'il avait commencé en Égypte et de pouvoir entrer en Terre Sainte. Pourtant, le Créateur dit à Moïse qu'il ne pouvait pas entrer en Terre Sainte car l'énergie de Moïse était si puissante qu'elle aurait pu transformer tout ce qui était négatif en positif, et la nature des gens dans ce monde veut que tout ce pour quoi nous ne travaillons pas, ne peut être apprécié. Les Israélites, à travers les générations, devront s’employer à créer eux-mêmes un monde plus positif. Ceci, en soi, est déjà une leçon puissante.

 

Cependant, cela pose également la question suivante : De quoi Moïse avait-il si peur qu’il ait dû prier de 515 façons différentes pour parler au Créateur ? Il n’est sûrement pas possible que Moïse ait eu peur de mourir. Moïse était comme le fils du Créateur. Ils parlaient ensemble comme des amis, et nous ne pouvons donc pas croire que Moïse ait tant voulu rester dans son corps physique ou dans ce monde physique.

 

Le Zohar révèle que ce dont Moïse craignait en n’entrant pas en Terre sainte… s’était de perdre son lien avec la Lumière du Créateur.

 

La plupart du temps, lorsque nous prions, nous demandons pour la santé, la subsistance ou d’autres bénédictions du même genre. Peut-être que nous prions pour que le contrat pour lequel nous avons travaillé, se signe ou que nous recevions l’appel téléphonique que nous attendions, la réponse que nous recherchions ou le miracle dont nous pensons avoir besoin. Mais combien de fois prions-nous pour un lien plus étroit avec le Créateur ?

 

C’est parfaitement normal de prier pour les choses que nous voulons et dont nous avons besoin, mais ce que nous apprenons cette semaine, c’est que la prière la plus puissante de toutes, est de demander plus de proximité avec le créateur. Après tout, être proche de Dieu incorporerait toutes les autres bénédictions que nous pourrions rechercher. Ce que le Créateur veut pour nous est bien plus grand que ce que nous ne pourrions jamais souhaiter pour nous-mêmes.

 

Cette semaine, plaçons notre attention sur le fait de demander à être proches du Créateur, car l’énergie nécessaire pour élever notre conscience face à ce désir nous est disponible. Donc, avant de vous rendre à cette importante réunion, au lieu de demander le résultat que vous recherchez, faites une pause et demandez à la Lumière de vous rejoindre. Si quelqu'un vous demande conseil, avant de lui donner votre avis, demandez que ce ne soit pas seulement vos paroles mais aussi la Lumière du créateur que vous partagerez.

 

Bien sûr, nous pouvons parfois être tellement occupés au quotidien que nous n’avons pas le temps de faire une pause et de méditer avant de passer un appel ou d’aller à une réunion. C'est pourquoi je commence chaque journée par une prière pour m'aider à établir ce lien :


«Cher Dieu, s'il te plaît, fais de mes pensées, tes pensées. Fais que mes yeux voient ce que tu vois. Fais que ma bouche ne prononce que les mots que tu souhaites que je prononce. Ouvre mon cœur pour aimer tous les gens comme tu le fais. Fais de mes mains, des mains qui partagent plus qu’elles ne prennent, et fais de mon corps un véhicule pour accomplir le travail que je suis venu faire dans ce monde. Cher Dieu, fais de moi non seulement un vase pour ta Lumière, mais aussi un canal. Dans toutes mes interactions d’aujourd’hui, qu’il ne s’agisse pas de partager mes pensées, mes paroles et mon énergie, mais bien ta Lumière. Car ce n’est que par la Lumière du Créateur qu’une grande sagesse et qu’une grande compréhension peut être données et que de grands miracles peuvent se produire. »

 

Par Karen Berg