Transformer l'amer en sucré | Kabbalah Centre France

Transformer l'amer en sucré

Bienvenue au mois du Scorpion.

Tout dans cet univers existe en polarité : partout où il y a un potentiel pour les ténèbres et la négativité, il existe un potentiel égal pour la lumière et la positivité. Lorsque les kabbalistes appellent ce mois-ci « Mar Cheshvan », ce qui signifie « le Scorpion amer », ils disent en réalité que durant ce mois, nous avons le plus grand potentiel pour transformer l'amer en doux.

 

Traditionnellement, nous pensons que le symbole du Scorpion est le Scorpion lui-même, mais il existe en fait une autre créature associée à ce signe : l'aigle. Alors que le scorpion peut être vengeur, jaloux, craintif et auto-suicidaire, l'aigle est le symbole de la vérité, de la liberté et de la force. L'aigle peut voler haut dans le ciel et il a alors la capacité de voir tous les détails de ce qui se passe au sol.

 

Comme je l’ai dit, c’est vraiment un mois de dualité. Les personnes nées sous le signe du Scorpion peuvent être extrêmement jalouses, pleines de ressentiment et pleines de peur, comme le scorpion. Mais une fois transformés, ils peuvent faire partie des personnes les plus créatives, magnétiques et profondément perspicaces de la planète.

Pour ceux d'entre vous qui ont un Scorpion dans leur vie, laissez-moi vous donner un conseil : si vous avez quelque chose à lui dire, dites-lui clairement. Ne cherchez pas à l’embellir, ne tourner pas autour du pot. Les scorpions détestent les prétextes, ils ont un profond désir de vérité, de rentabilité. Ils n'ont ni le temps ni la patience pour rien entre les deux.

 

Pour nous tous, cette énergie « d’aller droit au point » peut nous faire avancer. Le Scorpion est un bon mois pour les affaires et tout aussi bon pour voir si nos relations sont réelles et durables ou s'il serait peut-être préférable pour nous de dire au revoir et de continuer notre chemin. C’est aussi un bon mois pour renouer avec le résultat final, l’objectif ultime de notre travail spirituel, qui est le suivant, comme le grand sage Hillel a dit :
« Ce qui est odieux pour vous, ne le faites pas aux autres. »

 

Tout simplement, si nous voulons que quelqu'un nous salue avec un joyeux « Bonjour, comment allez-vous aujourd'hui ? », Alors voici comment nous devrions saluer les autres. Tout ce que nous voulons des autres dans notre vie, est ce que nous devons leur offrir. Nous ne pouvons pas simplement nous attendre à ce que les gens nous traitent d’une certaine manière juste parce que nous pensons être x, y ou z. Inévitablement, ce que nous exprimons, est ce que nous recevrons en retour, même si ce n’est pas tout de suite.

 

Nous ne pourrons peut-être pas aimer tout le monde, car aucun de nous n'est pareil. Nous venons de cultures différentes, d'origines différentes et de systèmes de croyances différents. Nous vibrons sur différentes fréquences. Néanmoins, notre essence est l’énergie, et cette énergie existe en tout et pour tous. Chacun de nous a une étincelle du Créateur en lui. Nous devons respecter l'autre à notre image que ce soit un ami, une connaissance, un employeur, un employé ou même un étranger, grâce à cette étincelle.

 

Ce mois-ci, arrêtons de penser à la façon dont nous ne voulons pas que les gens se comportent envers nous et commençons plutôt à penser à la façon dont nous voulons qu’ils se comportent, puis déployons ce comportement aux autres. En étant la gentillesse que nous souhaitons voir dans le monde, nous pouvons transformer le goût amer en douceur et en faire un bon mois.

 

par Karen Berg