Taureau : surmonter le chagrin et la douleur | Kabbalah Centre France

Taureau : surmonter le chagrin et la douleur

surmonter le chagrin et la douleurBienvenue dans le mois du Taureau.

Ce mois-ci peut être, en particulier, un mois de guérison et d’équilibrage pour nous tous; si nous avons envie d’être ouverts et réceptifs pour apprendre et mettre en pratique dans nos vies, ce que nous apprenons.

Alors que pouvons-nous en attendre ?

Eh bien, commençons par un petit aperçu du signe lui-même.

En général, le premier adjectif qui vient à l’esprit lorsqu’il s’agit de décrire le Taureau est : têtu.

Mais ce qualificatif intègre également la loyauté, l’amitié et la compassion. En fait, il n’y a souvent rien de plus important pour un Taureau que de rester fidèle à un ami.

Gouvernés par Vénus, la planète de la beauté, les Taureaux apprécient les belles demeures et leurs beaux environs. Ils sont également très doués en investissement et dans ce qui relève du système bancaire - à condition qu’ils parviennent à aller de l’avant en permanence et à ne pas rester bloqués.

Je mentionne ce point car les Taureaux sont également réputés pour résister au changement, non pas par peur du futur mais plutôt parce qu’ils trouvent la vie tellement confortable là où ils sont. C’est comme le sentiment que vous avez lorsque que vous vous pelotonnez dans un endroit qui vous est confortable et sûr, et que vous vous dites avec un soupir de satisfaction : « Pourquoi bouger ? ». Mais par la suite, après un certain temps, vous demandez : « Comment puis-je me sortir d’ici une bonne fois pour toute ? »

Néanmoins, le Taureau est un signe qui sait ce qu’il veut et fait tout pour l’accomplir.

Par conséquent, ce mois-ci va nous offrir à tous l’opportunité d’avoir le courage de rester au sommet de tout ce en quoi nous croyons et de surmonter tous ces blocages qui nous empêchent d’atteindre nos objectifs. Après tout, ils représentent souvent ce qui nous donne la force et la capacité de grandir.

Combien de fois arrivons-nous à un point dans nos vie où notre ego prend un véritable coup, ou bien nous sommes anéantis par un quelconque événement et nous décidons simplement de jeter l’éponge et de quitter notre chemin spirituel ? Soudain, les concepts que nous apprenons en spiritualité n’existent plus du tout. Nous mettons un coup de pieds dans la « jarre de lait » tout entière et le contenu se déverse, signe de la fin d’une relation, voire la fin d’un mariage.

Nous nous disons avec dégoût et désespoir :

« Au diable tout cela ! Je ne crois plus en ce truc ! Ça ne marche pas pour moi. »

Ce mois-ci, nous pouvons véritablement surmonter ces aspects qui sont pour nous source de chagrin et de douleur.

Tout récemment, l’un de nos enseignants du Centre de la Kabbale m’a raconté une histoire au sujet d’une étudiante de Mexico qui avait été toxicomane pendant 18 ans, accro à la marijuana et en avait énormément souffert.

L’an dernier, cette étudiante est venu au Centre de Los Angeles et est allée voir mon mari, le Rav Berg, pour le saluer. Le Rav lui a simplement dit : « Que faites-vous avec cette boîte ? Vous ne faîtes pas votre travail spirituel ! »

De retour à Mexico, la première envie qu’elle eut fut de fumer mais elle ne parvint pas à s’extirper de la tête ce que le Rav lui avait dit. Peu sûre de la manière avec laquelle aller de l’avant, elle demanda à recevoir un message dans un rêve ou une vision qui puisse la guider. Immédiatement, elle vit se dérouler dans sa tête un film de sa vie future en tant que toxicomane. Il était tellement puissant et bien précis qu’elle prit tout son matériel lui servant à fumer et le jeta dans une benne à ordure à l’extérieure de sa maison.

C’était il y a un an et demi. Elle n’a plus fumé depuis.

La clef de ce mois-ci est de donner de nous-mêmes lorsque nous n’en avons pas la force. Lorsque nous nous retrouvons dans des circonstances qui nous défient le plus, comprenant qu’elles représentent également les moments où nous allons révéler encore plus de Lumière.

Souvenez-vous de ceci :

lorsque vous êtes dans une piscine et que vous repoussez l’eau, l’eau revient vers vous avec exactement la même force que vous avez déployée pour la repousser.

En d’autres termes, tout ce que vous projetez à l’extérieur correspond à ce que vous allez recevoir en retour.

 

Par Karen BERG

Mardi 9 avril 2013