Le Don de la Paix | Kabbalah Centre France

Le Don de la Paix

nodeImgVous souvenez-vous comment un enfant essaye de capturer un papillon? Avec ces ailes délicates, le papillon rebondit et flotte gracieusement dans l'air. Il semble que plus nous essayions de le capturer, plus il nous échappe. Cependant, si nous restions immobiles et respirons profondément en tendant la main, nous aurions peut-être une chance qu'il atterrisse dans notre paume.


Souvent, nous attirons à nous tant de souffrances inutiles en ne lâchant rien et en ne laissant pas l'Univers nous révéler son plan. George Ohsawa a écrit: "La vie peut être si facile. Refusez de lâcher prise et vous devenez comme une personne qui se noie; plus elle se débat, plus vite elle coule." Il est possible qu'il n'y ait jamais eu de mots plus justes qui n'aient été prononcés.

 

Dans la portion de Vayigash de cette semaine, Joseph se révèle enfin à ses frères. Les mêmes frères qui l'ont vendu en esclavage et ont causé une telle douleur à leur famille. Les mêmes frères qui se sont creusés la tête en se demandant ce qui a bien pu leur causer tout le chaos qu'ils avaient connu. Cependant, quand Joseph révéla qu'il était vivant, la dernière pièce du puzzle fut  trouvée! Tout cela pris finalement sens à leurs yeux. Joseph dit à ses frères que le Créateur a dirigé toute son expérience de vie et qu'il y avait de bonnes raisons pour tout ce qui s'était passé.

 

Permettez-moi de vous demander une chose, quelle que soit la difficulté que vous pourriez avoir maintenant, si vous saviez qu'à la fin, tout irait bien, auriez-vous encore des doutes ou des inquiétudes sur ce que vous vivez?

 

Le cadeau que nous pouvons recevoir cette semaine est quelque chose qui nous offre une grande paix. On nous a donné des yeux pour regarder d'un niveau plus haut et donc pour avoir la capacité de connaître la vérité: Que tout ce qui se passe est toujours pour notre meilleur intérêt.

Vayigash signifie «se rapprocher», et en effet, chacun de nous est appelé en ces jours à se rapprocher de la sagesse du Créateur et de l'Univers. Avec cette connexion plus grande, peut-être que nous pouvons être ouverts à accepter notre processus actuel - quel qu'il soit - et savoir que la main du Créateur est dans le processus. Car c'est par une telle acceptation que nous pouvons expérimenter une paix retrouvée. Nous ne prenons plus la grande charge d'être au centre de l'Univers. L'acceptation nous permet d'être petit, afin que le Créateur puisse être grand.

 

Comme je l'ai déjà dit, "La Lumière est dans l'affaire". Quand nous nous approchons de la Lumière, la grand image devient illuminée pour que nous la voyions. Ce n'est pas par hasard que nous nous réunissons auprès de nos familles pendant cette période de l'année, tout comme Joseph et ses frères l'ont fait. Nous sommes tout doucement poussés à connaître la Lumière et à se connaitre les uns les autres, un peu plus.

 

Quel que soit le pont sur lequel vous êtes en ce moment ou que vous pourriez bientôt devoir traverser, sachez qu'il existe un plan pour vous et que vous n'êtes pas seul. Le Créateur marche avec vous à chaque étape du chemin. Il y a une raison pour tout ce qui arrive. Au fur et à mesure que nous avançons sur notre chemin spirituel, nous pouvons voir que la Lumière est toujours avec nous. Nous pouvons arriver à savoir que le Créateur travaille effectivement de manière mystérieuse.

C'est la saison où nous entendons dire par des amis et des voisins tout autour de nous: «Paix sur Terre, bonne volonté envers les hommes». C'est possible, vous savez. Cela peut arriver. J'y crois. La paix sur Terre commence par trouver un peu plus de paix dans nos cœurs. Ce cadeau peut être tout à nous cette semaine.

 

Prenez le temps de trouver cet endroit paisible, immobile qui existe en vous au cours des prochains jours. Pendant vos méditations, respirez profondément et voyez vos anges gardiens marcher avec vous. Voyez la belle Lumière du Créateur illuminant votre chemin. Enlevez vos mains du volant. Laissez le plan du Créateur se révéler. Et si vous êtes chanceux, alors que vous êtes assis là, un beau papillon pourrait atterrir juste sur votre épaule.

 

Prenez soin de vous mes amis, avec tout mon amour,
Karen