La route vers un nouveau départ | Kabbalah Centre France

La route vers un nouveau départ

Comment vous sentez-vous lorsque vous lisez ces trois mots ? A quoi cela vous fait-il penser ? Une table rase, peut-être. Une chance de rendre les choses différentes. Une nouvelle version améliorée de nous-mêmes, de nos vies et peut-être même de notre monde. C’est précisément la possibilité que nous offre cette semaine. Cette période de 7 jours est une sorte de voyage dans lequel l’univers nous donnera l’occasion de réfléchir à la façon dont nous voudrions que nos vies soient différentes et, peut-être plus important encore, à la manière dont nous aimerions être différents.

 

La partie de cette semaine, Masei, traite des étapes du voyages des Israélites dans le désert - d’ici, jusqu’à là-bas - pendant presque toute la lecture. Ce sont des villes qui n’existent même plus, alors  à un niveau superficiel, l’histoire ne semble pas avoir beaucoup de sens. Cela pose la question suivante : en quoi cela concerne-t-il notre vie d’aujourd’hui ?

 

Mais si vous comptez combien de fois ils sont allés de ville en ville, vous constaterez qu'il y a eu 42 arrêts mentionnés dans Masei. En tant qu’étudiants de la Kabbale, beaucoup d’entre nous comprennent que le chiffre 42 représente le « Ana Beko’ach ». C'est une connexion si puissante telle que les kabbalistes nous disent que le monde a été créé avec ces 42 instruments mystiques et que ces lettres gèrent l'intégralité de la Création. Ce que cela signifie pour vous et moi, c'est que cette semaine, une énergie imprégnée dans le cosmos nous donne la possibilité de retourner au début - le niveau de départ de notre propre création - pour être régénéré et recommencer à zéro.

 

C’est un moment fortuit, évidemment, et nous voulons en profiter. Tout comme on ne donnerait pas un concert sur scène devant un million de personnes sans avoir répété, on ne veut pas entrer dans cette semaine sans préparation. Nous aussi, nous devons répéter pour prendre un nouveau départ.

 

Ce n'est pas un hasard si cette semaine est le début, le niveau du germe, du mois du Lion, connu pour être l'un des mois les plus intenses de l'année, tout comme les personnes nées sous l'influence de ce signe (si vous connaissez des Lions, vous savez ce que je veux dire, le Rav Berg était un Lion). Ce n'est pas non plus une coïncidence si cette lecture a lieu pendant les trois semaines connues sous le nom de « Ben HaMetzarim », qui est une période au cours de laquelle une simple action positive peut être bien plus puissante qu'à n'importe quel autre moment de l'année.

 

Cette semaine, je demande à tous nos étudiants et aux nombreux membres de notre communauté spirituelle mondiale de trouver une action que vous effectuez chaque jour et qui permettrait d'améliorer les choses pour le meilleur. Ça peut-être passer un coup de téléphone par jour à vos proches. Ou peut-être apporter chaque jour le petit-déjeuner à une personne sans abri. Ou donnez le plus petit montant possible (un peu d'argent peu faire beaucoup) pour aider quelqu'un dans le besoin en utilisant vos canaux de médias sociaux. Cela peut être aussi simple que d'aider la vieille dame d'à côté à prendre son journal chaque matin, ou de prendre un peu de temps chaque jour pour méditer, ou d'aller dans un gymnase pour commencer un plan de remise en forme ou scanner le Zohar. Trouvez juste une chose. Faites-en quelque chose que vous savez pouvoir faire et commencez dès que possible.

 

Avec chaque personne prenant une seule action positive pour enrichir chaque jour, sa propre vie et celle des autres, nous pouvons arriver à ce nouveau départ renforcé, et avec une énergie tellement plus positive dans le monde à leur montrer.
 

Par Karen Berg