Gémeaux : transformer l’obscurité en Lumière | Kabbalah Centre France

Gémeaux : transformer l’obscurité en Lumière

beachBienvenue dans le mois du Gémeaux.

Le Gémeaux est un signe d’air et comme tous les signes d’air, il est en rapport avec l’intellect. On observe souvent les personnes nées sous ce signe en quête de nouvelles sources d’information. Les Gémeaux sont de parfaits « surfeurs spirituels », bien qu’il leur est difficile de tenir en place pendant un long moment car ils s’ennuient facilement. Habituellement charismatiques et confiants, ils sont capables de faire beaucoup et sont de fantastiques politiciens.

Les personnes nées sous le signe du Gémeaux sont joviales, exceptionnelles, ouvertes un jour mais le jour suivant, peuvent vous dépasser tel un courant d’air. Ce n’est pas qu’elles ne vous apprécient pas. C’est simplement qu’elles parviennent difficilement à gérer les sentiments et ont une tendance à la confusion lorsqu’il s’agit de sujets qui ne relèvent pas du domaine intellectuel. Cependant, comme pour tout dans nos vies, c’est justement là où réside le défi que se trouve l’énergie de la Lumière.

L’une des plus grandes âmes qui soit venue dans ce monde fut le Rabbin Chaim Vital, un étudiant du Ari. Chaim éprouvait une difficulté bien particulière à gérer sa colère, à tel point qu’à chaque fois qu’il essayait de grimper l’échelle spirituelle, il retombait face contre terre.

Un jour, Chaim demanda à son professeur : « Dites-moi s’il vous plaît, quand vais-je rencontrer mon âme-soeur ? » Le Ari se tourna vers lui et lui dit : « Lorsque tu auras surmonter ta colère et que le niveau de ton âme pourra atteindre le niveau de l’âme du Rabbin Akiva (un autre Kabbaliste), alors et seulement à ce moment-là tu obtiendras l’autorisation de rencontrer ton âme soeur. »

Nous constatons qu’avec le Rabbin Chaim Vital, sa colère, son incapacité à prendre le contrôle de sa vie, l’ont fait chuter. Mais lorsqu’il a établi un espace au moyen duquel il pouvait dépasser sa nature, il est devenu une figure spirituelle majeure. En fin de compte, grâce à son travail spirituel, il est parvenu à épouser son âme-soeur.

Pourquoi est-ce que je partage cette histoire avec vous ?

Le Rav Ashlag, le fondateur du Centre de la Kabbale, a écrit qu’il n’y a rien de telle que la Lumière sans obscurité. Ce mois-ci, le cosmos va nous donner les opportunités dont nous avons besoin pour changer et grandir mais nous devons être assez ouverts pour les voir.

 

Alors voici notre plan d’attaque spirituel :

1. Etablir un objectif. Cela pourrait être « Je ne vais plus hurler », ou bien « Je vais essayer de parler plus tranquillement », ou encore « Je ne vais pas mentir. » Quoique cela soit, établissez un petit objectif pour vous-même et tenez-vous y.

2. Essayer d’aller jusqu’au bout. Communiquez, assurez le suivi et allez jusqu’au bout. Nous aimons tous démarrer des choses. Mais tout comme le fameux Gémeaux, il en est ainsi : la seule chose que nous faisons, c’est démarrer. L’idée ce mois-ci est de rester focalisé : de prendre ce que l’on a démarré et de le faire aboutir.

3. Mettre de la profondeur dans ce que l’on fait et apprendre. Souvent, le Gémeaux est comme un touche-à-tout. Mais ce mois-ci, que nous soyons intéressés par une nouvelle affaire ou bien par une nouvelle procédure, apprenons-les de manière approfondie.

4. Rechercher l’équilibre et reconnaître les erreurs. Ce mois-ci, prenons la responsabilité de nos actions et disons « OK, ça c’est ce que j’ai fait. Comment puis-je aller de l’avant que cela soit avec ou sans ? »

Dernier point et pas des moindres, lorsque nous allons assister à des cours de spiritualité ou des événements et que nous nous sentons bien vis-à-vis de nous-mêmes, n’oublions pas ce que nous avons appris et comment nous nous sentons lorsque nous passons la porte de sortie. Souvenez-vous ! Nous devons guider par l’exemple. Les personnes auxquelles nous pensons qui peuvent bénéficier d’une voie spirituelle en l’empruntant devraient voir en premier lieu la valeur de la spiritualité dans notre comportement. C’est la plus grande expérience et la plus grande leçon que nous puissions leur offrir.

Par Karen Berg

Jeudi 9 mai 2013