Construire son cœur | Kabbalah Centre France

Construire son cœur

On dit qu'une habitation n'est pas sa maison jusqu'à ce qu’on n’y ait quelqu'un avec qui la partager. Une maison ce n'est que des murs. Dès que nous y mettrons notre cœur alors seulement ce sera un véritable foyer. Nous venons en ce monde avec rien d’autre que notre nom. Nous sommes nés avec une ardoise vierge. Il nous revient de construire notre vie et, espérons-le, de laisser un héritage derrière notre bonne volonté. Certains peuvent choisir une vie dans laquelle ils ne font que passer d'un plaisir à un autre. D'autres choisiront de créer une vie dans laquelle ils sont au service d’autrui et du monde, ce qui en fin de compte apporte la plus grande satisfaction. Cette semaine, nous apprenons à construire nos foyers spirituels dans des maisons spirituelles. Nous sommes inspirés à tendre notre main aux autres et, de cette manière, nous permettons à une énergie positive de circuler dans nos propres vies. L'Univers nous invite à ouvrir nos cœurs et à créer une vie positive à travers nos propres actions de bonne volonté et d'amour. Cette semaine, nous commençons le processus de devenir de véritables canaux de lumière, nous permettant de recevoir sans fin la joie et le bonheur qui sont notre destin.

 

Notre portion de la Bible cette semaine s'appelle Terumah.
Terumah signifie "charité". Après avoir transmis les directives spirituelles aux Israélites, le Créateur leur demande maintenant de commencer à les mettre en œuvre. Le Créateur demande aux Israélites de commencer le processus de création du vase spirituel pour abriter dans un foyer adéquat la nouvelle énergie reçue. La portion commence par la phrase du Créateur : « Dit aux Israélites de m'apporter une contribution ». Spirituellement, le Créateur demande aux Israélites de commencer le processus de construction d'un vase spirituel interne afin de pouvoir recevoir toute sa lumière. Sur le plan physique, il leur demande de contribuer à la construction d’un tabernacle, un logement physique avec divers composants conçus pour servir de lieu de résidence à la Lumière du Créateur. Et pourtant, c’est par le processus même de contribuer à l’édification de ce tabernacle qui cela renforcera leur capacité spirituelle interne à recevoir la Lumière, la joie et l’accomplissement.


Le Tabernacle abritait les tablettes, manifestations physiques de la lumière envoyées par le Créateur sur le mont Sinaï. Il se composait de rideaux, de murs, de cours, de tables, de candélabres, de bois, d’or, de bronze et d’argent. C'était une structure élaborée, belle et spirituelle où les Israélites étaient capables de puiser la force de vie du Créateur. Le Créateur savait que l'énorme quantité de lumière qu'ils étaient sur le point de recevoir nécessitait un vase pour la contenir. Il savait qu'il était essentiel que les Israélites contribuent au processus de construction du Tabernacle et construisent simultanément leur propre vase intérieur. Chaque contribution apportée leur permettait de recevoir plus d’énergie. À chaque fois qu’ils choisissaient de donner, l’énergie du Créateur les remplissait de sa présence. Contribuer, ou donner, est le seul moyen de maintenir constamment la Lumière du Créateur et de conserver l'énergie positive dans nos vies. Car les bénédictions ne peuvent demeurer que si vous leur faites une place. Nous créons cet espace lorsque nous contribuons à la vie des autres. De cette façon, nous construisons nos vies afin de pouvoir recevoir tout ce pour quoi nous sommes nés.

 

Souvent dans la vie, nous ne voyons pas ce paradoxe qui y est inhérent. Pour que nous puissions recevoir, nous ne pouvons pas simplement prendre. Prendre ne fait que nous laisser insatisfaits, car il y a une étincelle du Créateur en nous pour laquelle nous avons été envoyés ici, afin de la développer. Le paradoxe de la vie est que lorsque nous donnons, nous sommes en réalité les véritables destinataires. Cette semaine, la nouvelle lune des Poissons commence, inaugurant la Lumière la plus élevée et la plus spirituellement avancée de l’année.


Comment pouvons-nous révéler cette lumière ? Sans un vase pour cela, la Lumière est perdue. De la même manière que la terre brille dans l’espace, nous pouvons également briller dans la vie. Sans la terre qui répulse l’énergie solaire, la lumière du soleil se perdrait dans la noirceur de l’espace. Il est dans notre intérêt de créer une vie au service des autres et de la passer non seulement en pensant à nos propres besoins, mais également à ceux des autres. Ce service aux autres est la contribution qui créera le vase pour recevoir la Lumière du Créateur. L'outil spirituel de contribution ne peut pas arriver à un moment plus important, car nous sommes sur le point d'entrer dans une fenêtre de 60 jours de lumière spirituelle extraordinaire. Nous allons entrer dans un double mois des Poissons.
Les Poissons sont le point culminant de toute la lumière spirituelle de l'année entière. « Terumah » vient à nous pour nous apprendre à recevoir cette Lumière et à s’élever durant le processus. La Lumière fait toujours son chemin dans nos vies afin que nous puissions grandir et être heureux. En ouvrant nos cœurs et en commençant à penser aux besoins des autres, nous construisons notre propre Tabernacle à l'intérieur et créons ainsi une vie de joie et de bonheur que nous étions censés vivre.

 

Cette semaine dans vos méditations, construisez votre vase intérieur. Voyez à quel point plus vous donnez, plus vous recevez. Voyez-vous comme un pur canal de lumière. Le Créateur passe à travers vous. Avec chaque personne que vous rencontrez, souriez et envoyez-leur de l'amour sur leur chemin. Plus vous recevez d'énergie, plus vous lui permettez de passer à travers vous. Plus vous lâchez prise, plus vous recevrez. Si vous y êtes ouvert, contribuez à ce monde non seulement avec votre intellect, mais aussi avec votre cœur et vos mains. Vous pourrez alors recevoir bien plus que vous ne pouviez rêver possible. Car nous sommes riches non pas de trésors que nous possédons, mais de la quantité de choses dans nos cœurs qui nous est chère. Nos maisons ne sont des foyers que lorsque nous nous souvenons de les partager avec d’autres. Une fois que nous faisons l'effort de construire une vie dans laquelle nous donnons aux autres, nous pourrons alors révéler le Tabernacle qui a toujours été en nous.