Accepter notre royaume | Kabbalah Centre France

Accepter notre royaume

related teachings imageLa Nouvelle Lune du Capricorne coïncide avec la 7ème bougie de Hanukah. Le mot hébreu pour ce mois est « Tevet », qui vient du mot « tov » ce qui signifie « bon », et c’est vraiment approprié compte tenu de l'énergie particulière de miracles à laquelle nous nous sommes con-nectés la semaine dernière.


D'une manière générale, le Capricorne est un signe de polarité. Il a pour caractéristique d’être le signe le plus matérialiste du zodiaque, ou à l'opposé, le plus spirituel. La plupart des grands voyants, des dirigeants et des maitres spirituels du monde pour en citer que quelques-uns étaient Capricornes : Jeanne d'Arc, Nostradamus et Martin Luther King Jr.


Bien que les Capricornes soient des personnes généralement ambitieuses, travailleuses et dé-vouées, l'énergie du signe est souvent marquée par un sentiment sous-jacent de manque. Par-fois, les gens nés sous ce signe ont l’impression qu'ils n’ont pas tout ce qu’ils sont censés avoir. Ils peuvent regarder autour d'eux et avoir un peu ce sentiment et cette mentalité de : « Comment se fait-il qu’ils l'ont obtenu et pas moi ? » Etant donné qu’ils travaillent très dur, ils ne comprennent pas que ceux qui travaillent moins puissent récolter plus.


Le fait est que, quelque soit notre signe, nous avons tous ressenti cela à un moment donné dans notre vie. On voit ce que les autres ont ou ce qu’ils ont fait et on se demande : « Quand est-ce que ça sera mon tour ? Quand est-ce que ça sera mon tour de recevoir ces choses ? J’ai travaillé dur. J’ai fait beaucoup de sacrifices. J’ai partagé. Pourquoi les choses semblent être si faciles pour les autres ? »


Au Centre de la Kabbale, nous nous référons au monde physique comme le monde de « Malkhout » ou « La Royauté. » Mais ce que nous apprenons aussi c’est que ma « Malk-hout » - mon monde, mon Royaume - ne peut pas être votre royaume et votre royaume ne peut pas être le mien ou celui d'un autre. Chacun de nous a son propre bagage dans la vie. Quand nous disons : « Comment se fait-il que vous étiez en mesure d'atteindre x, y et z et pas moi ? » Nous disons en fait : « Je veux la meilleure partie de votre bagage, celle qui brille, qui réussit, qui est respectée ou belle. » Mais nous ne voyons pas la grande image. Nous ne voyons pas les années d'efforts et les nuits blanches qu’il y a derrière toutes les bénédictions de cette personne. Ou, oui, peut-être une personne a des millions de dollars, mais peut-être que sa femme a également le cancer et ses enfants ne lui parlent pas.

Ce mois-ci, nous avons le soutien de l'énergie du travail acharné du Capricorne qui va nous permettre de faire les efforts nécessaires pour créer réellement ces choses que nous admirons chez les autres et accepter ainsi notre propre royaume avec tous ses aspects positifs et négatifs. Après tout, avant de venir dans cette incarnation notre âme a choisi un ensemble précis d'attributs et un ensemble précis de difficultés qui vont parfaitement avec notre correction et notre croissance.


Du point de vue du Créateur, nous ne faisons qu’un, tout le temps. C’est parce que nous avons une vision limitée de la réalité que nous ressentons le manque. Le soleil ne voit jamais le côté sombre de la lune. Pour le soleil, la lune brille toujours. Pour Dieu, nous brillons toujours parce que son essence est une partie de nous tous. Notre travail consiste à adopter cette essence afin que nous puissions devenir la personne que nous sommes censés être.

Ce soir, en allumant la septième bougie de Hanukah, nous allons demander au Créateur de nous permettre de nous voir comme il nous voit - parfait et complet. Puis nous allons méditer pour accepter notre royaume avec amour et devenir tout ce que nous sommes censés être.


Par Karen Berg

19 décembre 2014